•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FISH-NL met fin à sa campagne pour devenir le syndicat des pêcheurs de T.-N.-L.

Un membre de FISH-NL signe sa carte de membre.

Un pêcheur terre-neuvien signe sa carte de membre de FISH-NL en août dernier. Le groupe a annoncé mardi qu'il ne tentera plus de devenir le syndicat des pêcheurs de la province. (Archives)

Photo :  CBC

Patrick Butler

La Federation of Independent Sea Harvesters (FISH-NL), qui tentait de former un nouveau syndicat des pêcheurs à Terre-Neuve-et-Labrador, jette l’éponge.

FISH-NL essayait de remplacer la FFAW-Unifor, le seul syndicat des pêcheurs à Terre-Neuve-et-Labrador, qui représente également les travailleurs d’usine de transformation.

Le président de FISH-NL, Ryan Cleary, soutient que les travailleurs d’usine n’ont pas la même priorité que les pêcheurs. Ces derniers, par exemple, veulent obtenir le meilleur prix pour leurs prises, alors que les travailleurs d’usine veulent s’assurer que ces prises seront transformées dans la province et au moindre prix possible.

Selon les règles de la Commission des relations de travail de Terre-Neuve-et-Labrador, FISH-NL avait besoin de recruter 4000 membres (soit 40 % des 9500 pêcheurs qui font partie de la FFAW) dans 90 jours pour tenir un vote avec tous les membres de la FFAW. Le résultat de ce vote aurait déterminé le syndicat qui représenterait les pêcheurs.

Ryan Cleary a confirmé mardi matin que FISH-NL n’avait pas réussi à recruter les membres nécessaires pour déclencher un vote. Il soutient cependant que le seuil de 4000 membres établi par la commission des relations de travail, ne correspond pas au nombre réel de personnes travaillant dans l'industrie des pêches à Terre-Neuve-et-Labrador.

Ces chiffres ne reflètent pas la réalité, indique M. Cleary.

La FFAW réagit

Dans un communiqué, le président de la FFAW-Unifor, Keith Sullivan, a dit que l’annonce de FISH-NL n’était pas une surprise.

Depuis trois ans, Ryan Cleary et FISH-NL n’ont fait que partager de l’information erronée sur la FFAW, sa direction et le travail qu’elle fait pour supporter ses membres. Leurs tentatives pour nous diviser n’ont fait que créer du chaos et nous distraire des enjeux, a-t-il indiqué par voie de communiqué.

Les membres du FFAW ont l’un des syndicats de pêcheurs les plus puissants au Canada. La grande majorité des pêcheurs savent qu’il vaut mieux que l’industrie [de la pêche] et notre syndicat travaillent ensemble.

Keith Sullivan.

Keith Sullivan, président du syndicat FFAW-Unifor, se dit soulagé que FISH-NL ait décidé de mettre fin à sa campagne pour devenir le syndicat des pêcheurs à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

FISH-NL tentait depuis 2016 de créer un syndicat qui représente uniquement les pêcheurs.

Cette plus récente campagne de recrutement avait été lancée en août dernier. FISH-NL n’a pu recruter que 2372 membres lors de sa première campagne de recrutement, en 2016.

Les quelques 437 membres de FISH-NL qui ont financé la campagne de recrutement ne seront pas remboursés.

Avec les informations de Todd O'Brien, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Terre-Neuve-et-Labrador

Industrie des pêches