•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Héritage 1: La contre-expertise pourrait être déposée la semaine prochaine

Un navire amarré.

Le traversier l'Héritage 1 amarré à Trois-Pistoles.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Patrick Bergeron

Selon le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, les dirigeants de la traverse Trois-Pistoles-Les Escoumins pourront rencontrer des membres du cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel, la semaine prochaine à Québec. C'est à ce moment que les responsables du navire devraient être en mesure de déposer les conclusions de la contre-expertise qu'ils ont fait faire sur le traversier Héritage 1.

Dans une première version de ce texte, nous mentionnions que la rencontre devait avoir lieu avec le ministre des Transports François Bonnardel comme nous l'avait confirmé le député Denis Tardif. Mais depuis la publication de ce texte, son attaché de presse Carl Thériault nous a confirmé que la rencontre de travail aura plutôt lieu avec des membres du cabinet du ministre.

Le 14 novembre, le ministère des Transports informait les élus qu'ils ne comptaient pas investir dans les travaux en cale sèche qui sont nécessaires à la reprise du service en 2020. Le ministre François Bonnardel justifiait ce choix en évoquant l'inutilité d'investir dans un bateau en fin de vie.

Questionné sur la possibilité que le gouvernement du Québec change son fusil d'épaule, le député Denis Tardif demeure prudent. Il avoue toutefois qu'il n'est pas satisfait de la décision de son gouvernement dans ce dossier.

Denis Tardif, candidat de la Coalition avenir Québec.

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Je ne veux pas m'aventurer à dire s'il y aura une saison 2020. Moi, mon objectif est d'aller chercher de l'argent pour la traverse.

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup–Témiscouata

Rappelons que les travaux à effectuer sur le traversier sont évalués à près de 6 millions de dollars. Sans ces travaux, Transports Canada ne permettra pas à l'Héritage 1 de reprendre le large.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique