•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attiser les échanges humains au SLO 2020

Des photos sont mises en évidences au-dessus d'un livre.

Mishka Lavigne, Naomi Fontaine et Jean Boisjoli font partie des invités d'honneur du Salon du livre de l'Outaouais 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'écrivaine innue Naomi Fontaine sera la présidente d'honneur du prochain Salon du livre de l'Outaouais (SLO). De plus, la lutte s'invitera au traditionnel rendez-vous littéraire, l'an prochain.

Les organisateurs de l’événement ont dévoilé, mardi, un 41e rendez-vous littéraire au Palais des congrès de Gatineau sous le thème « De quel livre tu te chauffes? ». Le SLO positionne ainsi l’événement comme une invitation à l’échange.

On voulait investir plus le territoire et décider que c’est le fun pareil, même si c’est l’hiver. C’est agréable parce qu'on s’en va au coeur du salon se réchauffer en rencontrant des auteurs, en découvrant des livres, en se réchauffant l’imaginaire, le coeur et l’âme.

Mélanie Rivet, directrice générale du Salon du livre de l'Outaouais

En ce sens, la présidence d’honneur confiée à Naomi Fontaine se révèle d’autant plus pertinente. Les écrits de l’écrivaine autochtone se veulent un guide pour aller à la rencontre de sa communauté d’Uashat, sur la Côte-Nord.

Dialoguer avec Naomi Fontaine et son oeuvre

Son plus récent essai, Shuni (Mémoire d’encrier, 2019), ouvre le dialogue pour enrayer les stéréotypes entretenus à l’endroit des Premières Nations. Le film Kuessipan (2019), une adaptation de son roman du même titre, est une fenêtre ouverte et sans filtre sur la vie moderne dans une communauté autochtone.

La présidente d'honneur affirme avoir très hâte de venir en Outaouais. La littérature, pour moi, c’est essentiel entre autres pour apprendre à connaître l’autre. Cet autre n’a pas toujours l’image ou la représentation à laquelle on est habitués. Ce sera intéressant de voir toute cette diversité-là, a témoigné l'autrice, dans un message livré par voie de vidéo, puisqu'elle ne pouvait être présente à Gatineau pour la conférence de presse.

Cinq invités d’honneur viendront aussi nourrir les discussions. Le public pourra notamment compter sur la présence d’auteurs de la région, dont celle du Franco-Ontarien Jean Boisjoli (Moi, Sam, Elle, Janis, Les éditions David, 2019) et de la dramaturge Mishka Lavigne, récipiendaire du Prix littéraire du Gouverneur général en théâtre cette année pour sa pièce Havre. M. Boisjoli et Mme Lavigne représenteront respectivement l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français et l’Association des auteurs et auteures de l’Outaouais. Il faudra cependant attendre le 4 février prochain pour connaître le nom des trois autres têtes d’affiche de l’événement. 

Des mots en tournée dans les écoles...

En littérature jeunesse, une tournée permettra à quelques 4700 élèves de rencontrer des auteurs dans leurs écoles. La visite du créateur de la série Gamer, Pierre-Yves Villeneuve, et de Samuel Larochelle, auteur de la trilogie Lilie, plaira entre autres aux adolescents. Les plus jeunes ne seront pas en reste, notamment grâce au passage de Laurence Aurélie (Gabriel et les Robots, Emma au parc) et Claudia Larochelle, qui a donné vie à une attachante Doudou dans cinq albums jusqu'à maintenant.

... sur scène et... dans le ring, aussi

Pour son premier mandat à la tête du rendez-vous littéraire, la nouvelle directrice générale du SLO, Mélanie Rivet, avait promis « de nouvelles façons de faire approcher l’amour des mots et de l’écriture à des gens » afin de pour développer plus largement le public. Cette dernière tiendra sa promesse avec une nouveauté plutôt insolite intitulée Prise de mots.

Un ring sera installé à la Maison du citoyen, le 27 février, pour que des lutteurs professionnels puissent se mêler à des auteurs le temps d’une soirée. Entre les combats, il y aura vraiment des incursions littéraires fortes, avec des voix fortes qui vont lutter avec leurs mots, promet Mélanie Rivet.

La popularité de la lutte étant en hausse dans la région, le SLO explore un nouveau créneau qui pourrait s’avérer porteur.

C’est pour créer l’inusité : là où on ne nous attend pas, on aimerait ça y aller régulièrement!

Mélanie Rivet, directrice générale du Salon du livre de l'Outaouais

Cette volonté de donner vie aux mots dans des événements hors les murs fait partie des priorités du SLO. La programmation 2020 comprend également la diffusion de la pièce Le Désert mauve en collaboration avec le Théâtre français du Centre national des arts. La production, signée Rhizome, conjuguera poésie, jeu d’acteurs et projections vidéo sur la scène de la salle Jean-Despréz les 27 et 28 février.

POUR Y ALLER
41e Salon du livre de l’Outaouais
Du 27 février au 1er mars 2020
Palais des congrès de Gatineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Livres