•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'homme accusé d'attaques aux excréments doit comparaître à nouveau le 18 décembre

Dessin de cour de Samuel Opoku dans la salle d'audience.

Samuel Opoku lors de sa comparution le 27 novembre, en compagnie de son avocat Jordan Weisz.

Photo : CBC/Pam Davies

Radio-Canada

Samuel Opoku, un jeune homme accusé d'avoir aspergé cinq personnes d'excréments à Toronto, devra comparaître en cour le 18 décembre prochain pour une audience sur une possible libération sous caution. Un ajournement a été décidé lors d'une audience mardi, selon son avocat.

L'homme de 23 ans est accusé de voies de fait armées et de méfait.

Il est détenu depuis son arrestation la semaine dernière, relativement à trois attaques aux matières fécales survenues dans la rue et dans les bibliothèques de l'Université de Toronto et de l'Université York.

Selon la police, l'accusé aurait versé sur ses victimes un seau contenant un liquide et des excréments. Les victimes ne le connaissaient pas, indiquent les policiers.

De nombreux étudiants étaient venus assister à sa comparution la semaine dernière.

Les audiences font l'objet d'un interdit de publication.

L'avocat d'Opoku confirme que son client est en mesure de comprendre la nature des accusations contre lui.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Crimes et délits