•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle étape vers le réaménagement du parc Lepage à Rimouski

Un sentier dans un boisé.

Le parc Lepage est un espace vert vallonné et boisé prisé des Rimouskois.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Marie-Christine Rioux

La Ville de Rimouski a confié à la firme Stantec expert-conseil la tâche de valider les concepts qui ont été développés dans les derniers mois pour la mise à niveau du parc Lepage. Les conseillers municipaux ont adopté la soumission de l'entreprise qui s'élève à 125 146 dollars lors de la séance du conseil d'hier soir.

Stantec expert-conseil est notamment pour avoir contribué à la construction du nouveau pont Samuel-de Champlain à Montréal.

Au total, la Ville projette d'investir 1,5 million de dollars d'ici 2021 dans le réaménagement du parc Lepage.

Un boisé et un bâtiment en arrière plan durant l'hiver.

Le parc Lepage est voisin de l’école Paul-Hubert, qui accueille les étudiants de troisième, quatrième et cinquième secondaire de la ville.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le maire Marc Parent a indiqué que l'idée générale est de moderniser le parc, mais que cette modernisation pourrait, du même coup, permettre de contrer les bagarres comme celles qui y étaient organisées par des étudiants à l'automne 2018.

À partir du moment où le parc Lepage a une configuration qui fait que les gens vont courir, marcher, qu'ils sont présents dans le parc, qu'ils s'approprient le parc, il y a fort à parier que les évènements déplorables que l'on a connus cesseront tout simplement, affirme-t-il à ce sujet.

Changements au règlement sur les animaux

Un projet de règlement a été déposé lors de la séance du conseil municipal pour modifier le règlement qui encadre la question des animaux domestiques sur le territoire de la Ville de Rimouski.

Une femme et un chien de type pitbull en laisse.

Le maire de Rimouski a précisé que les chiens étaient catégorisés selon leur caractère et non selon leur race.

Photo : Reuters / Jas Lehal

Parmi ces changements figure l'ajout de deux catégories de chiens pouvant être soumises à l'euthanasie.

Auparavant, seuls les chiens qualifiés de « dangereux » pouvaient être soumis à de telles mesures.

Maintenant, les catégories de chiens « potentiellement dangereux » et de chiens « à risque » ont été ajoutées au règlement.

On a jugé qu'un chien qui a, par exemple, mordu ou qui a tenté de mordre un humain, un animal, il devrait également y avoir la possibilité, selon l'évaluation, d'euthanasie ou d'autres mesures.

Marc Parent, maire de Rimouski

Selon le maire, la catégorisation de chien dangereux, potentiellement dangereux ou à risque n'est aucunement lié à la race du chien et est uniquement basée sur le comportement de l'animal.

Pétition pour une rue Sidney Crosby

Un citoyen, Daniel Gosselin, a déposé une pétition au conseil municipal lors de la période de questions.

M. Gosselin s'est présenté à la période de questions pour déposer une pétition signée par plus de 2300 personnes.

Ces dernières souhaitent qu'une rue ou qu'un endroit quelconque de la Ville soit nommé en l'honneur de Sidney Crosby.

Il a toujours été là pour nous et il n'a pas fini d'être là pour nous.

Daniel Gosselin, résident de Rimouski

Daniel Gosselin a évoqué la possibilité de renommer une partie de la 2e rue, soit la portion située près du Colisée Financière Sun Life, au nom du joueur de hockey.

Sidney Crosby

Sidney Crosby était de passage à Rimouski en septembre pour le retrait de son chandail de l'Océanicn au Colisée Financière Sun Life.

Photo : Radio-Canada / Miriane Demers-Lemay

Le maire Marc Parent a répondu à monsieur Gosselin qu'il accueillait sa pétition et que le comité de toponymie serait chargé d'étudier la proposition.

Le comité de toponymie pourra étudier, faire des recommandations au conseil municipal sur une approche qui serait la plus appropriée possible pour potentiellement souligner l'apport de M. Crosby et de tout autre athlète ou des personnes du monde de la culture qui ont fait en sorte qu'ils se démarquent, a déclaré le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale