•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes de l'Î.-P.-É. partagent des images explicites avant de se tenir la main

Une adolescente déprimée regarde son téléphone.

Les jeunes peuvent ressentir une grande détresse en voyant leurs photos intimes se retrouver accessibles à tous sur Internet.

Photo : iStock / AntonioGuillem

Radio-Canada

Des travailleurs auprès des jeunes à l'Île-du-Prince-Édouard mettent en garde les parents contre les dangers du sextage. Ces travailleurs disent que le partage de photos ou de vidéos intimes de jeunes adolescents est de plus en plus répandu dans les écoles de la province.

Une employée du système de justice pour la jeunesse, Jane Wood, explique que la plupart des jeunes en 9e année ont déjà vu ou envoyé, ou connaissent quelqu'un qui a vu ou envoyé, une image à caractère sexuel avec un téléphone intelligent.

Elle soutient que certains jeunes s'envoient des photos d'eux-mêmes complètement ou partiellement nus avant même de se tenir la main.

Aussitôt qu'une image se retrouve sur Internet, vous en avez perdu le contrôle.

Jane Wood, employée du système de justice pour la jeunesse à l'Île-du-Prince-Édouard

Le policier Tim Keizer fait le même constat. Nos jeunes sont exposés [au sextage], on leur pose des questions et on leur demande des images à un âge beaucoup plus jeune qu'on le pensait, affirme l'intervenant dans une école secondaire de Charlottetown.

Le Bureau du procureur de la Couronne de l'Île-du-Prince-Édouard prévient également que le partage de photos ou de vidéos de jeunes adolescents nus peut constituer un crime. La procureure Lisa Goulden indique que ces images peuvent être utilisées à des fins de chantage, ou donner lieu à des accusations de possession ou de distribution de pornographie juvénile.

Jane Wood encourage les parents à parler des dangers du sextage avec leurs enfants dès la fin de l'école primaire. C'est une conversation délicate, mais c'est une conversion qu'il faut avoir avec vos enfants, dit-elle.

D'après un reportage de Shane Ross, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Éducation