•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis médicinal : Shoppers Drug Mart ouvre sa plateforme à l'Atlantique

Une pharmacie de l'entreprise.

L'entreprise Shoppers Drug Mart ne peut vendre du cannabis médicinal que par correspondance. Ses clients ne peuvent s'en procurer dans ses magasins.

Photo : CBC/Paul Palmeter

Radio-Canada

L’entreprise Shoppers Drug Mart étend aux provinces de l'Atlantique son service de vente en ligne de cannabis médicinal.

À compter de mardi, les patients du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador peuvent se procurer du cannabis médicinal sur le site Internet de l’entreprise. Le produit leur est ensuite expédié par la poste.

Dans le cas des résidents qui n’ont pas les documents médicaux autorisant l’usage du cannabis médicinal, l’entreprise leur propose de consulter en ligne un médecin. Ce dernier détermine si le cannabis médicinal est approprié dans leur cas, explique le consultant Mike Boivin, membre du comité consultatif de Shoppers Drug Mart en matière de cannabis médicinal.

Le cannabis médicinal devient ainsi plus accessible aux gens qui peuvent en bénéficier, selon M. Boivin.

Il s’agit dans la majorité des cas de personnes souffrant de douleur chronique, dit-il. D’autres patients consomment du cannabis médicinal pour améliorer leur sommeil, ajoute-t-il.

Le produit est à vendre sous forme de fleurs séchées, d’huile ou de capsules. Il est impossible de s’en procurer dans les pharmacies mêmes. Santé Canada n’autorise Shoppers Drug Mart qu’à les vendre par correspondance.

L’entreprise a lancé son service de vente en ligne de cannabis médicinal en janvier, un mois après avoir reçu l’autorisation de Santé Canada. Le service ne s’adressait au départ qu’aux résidents de l’Ontario. Il est maintenant offert d'un océan à l'autre.

Shoppers Drug Mart estime que 1,1 million de Canadiens consomment du cannabis à des fins médicinales, explique Mike Boivin en se basant sur les données de Statistique Canada. Environ 800 000 d’entre eux se procurent du cannabis chez les détaillants autorisés ou sur le marché noir, précise-t-il.

Les risques associés à l’automédication sont réduits lorsque les consommateurs ont accès aux conseils d’experts en matière de cannabis médicinal. Ces derniers peuvent aussi informer les patients d’interactions possibles entre ce produit et les médicaments qu’ils prennent, ajoute M. Boivin.

Shoppers Drug Mart a annoncé en janvier qu’elle avait conclu des ententes d’approvisionnement avec une dizaine de producteurs de cannabis séché et d’huile de cannabis.

Avec les informations de CBC, et CNW

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Soins et traitements