•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un accueil digne de championnes du monde pour les Gee-Gees de l'Université d'Ottawa

Une centaine de personnes attendaient les championnes du monde universitaire de retour de Chine

Des joueuses de soccer posent en compagnie de membres d'autres équipes sportives de l'Université d'Ottawa

Une centaine de personnes attendait les joueuses de l'équipe de soccer des Gee-Gees de l'Université d'Ottawa, de retour de Chine, championnes du monde universitaires.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Jonathan Jobin

Environ une centaine de personnes attendaient les joueuses de soccer des Gee-Gees de l’Université d’Ottawa, à l’aéroport d’Ottawa, dans la nuit de lundi à mardi. Amis, familles et coéquipiers d’autres équipes étaient sur place pour recevoir la formation qui a remporté samedi la Coupe du monde universitaire en Chine.

Les joueuses ne s’attendaient pas à un tel accueil après environ 40 heures de déplacement depuis Jinjiang.

C’est vraiment le fun! De voir nos coéquipières des autres équipes, c’est super. C’est vraiment touchant qu’ils soient là pour nous accueillir. Malgré le long voyage, ça nous donne le sourire et on est prêts à continuer de célébrer, a lancé la capitaine Katerine Delev à sa sortie de l’avion.

Des joueuses des Gee-Gees montrent fièrement leur trophée de championnes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La capitaine des Gee-Gees, Katerine Delev, pose en compagnie coéquipières Angelina Gendreau, Kaylane Hogue et Rebecca Leblanc, avec le trophée de championnes.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Les Gee-Gees ont remporté leur titre avec une victoire de 1-0 sur l’Université Paulista du Brésil, samedi. Les Brésiliennes n’avaient accordé aucun but dans le tournoi avant le match ultime.

Ça aide pour le programme, c’est beaucoup de visibilité pour nous. C’est très bon pour le recrutement des joueurs et des étudiants à l’Université.

Sue Hylland, directrice du service des sports de l'Université d'Ottawa

Certaines joueuses peinent encore à croire qu’elles ont remporté un tournoi international dans lequel elles avaient un statut de négligé.

On voyageait et des gens dans l’avion nous disaient vous êtes championnes du mondes! Hey, c’est vrai. C’est vraiment arrivé. C’est incroyable, j’ai de la difficulté à le décrire, a mentionné la défenseure Kaylane Hogue.

La médaille d'or de la Coupe du monde universitaire de soccer 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une joueuse montre la médaille d'or remportée par les Gee-Gees, samedi, en Chine.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

La gardienne Margot Shore n’a pour sa part concédé aucun filet lors des matchs éliminatoires. Elle était aussi touchée de l’appui de la communauté étudiante.

C’est un accueil tellement chaleureux, à une heure du matin, on avait pas anticipé ça. Je réalise même pas ce qu’on a fait encore. On avait tellement pas prévu ça. On savait que le calibre serait élevé, je peux pas encore croire qu’on a battu les Brésiliennes, s’est exclamée la joueuse de dernière année.

Ça nous rend heureuses. Je pensais que j’allais prendre mes valises et aller à la maison! Ça représente quelque chose de gros de remporter une médaille d’or universitaire à l’international. C’est spectaculaire et c’est bien pour l’Université, a dit la défenseure Théa Nour.

Les joueuses devront maintenant rapidement faire face à la réalité du sport étudiant. La plupart des membres de l’équipe ont des examens de fin de session universitaire cette semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Soccer