•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leurre d’enfants : Jeannot Boivin plaide coupable

Jeannot Boivin qui sort d'une salle.

Jeannot Boivin a comparu lundi au palais de justice de Roberval.

Photo : Radio-Canada

Mélissa Paradis

Jeannot Boivin a reconnu avoir leurré des jeunes de moins de 16 ans sur le site de rencontre pour adultes Réseau Contact. Il a comparu lundi au palais de justice de Roberval.

En octobre 2018, des élèves du Séminaire de Chicoutimi s'étaient donné la mission de piéger un cyberprédateur dans le cadre d'un cours d'éthique. En discutant sur Internet avec Jeannot Boivin, les conversations ont rapidement pris un caractère sexuel.

L'homme de 69 ans a poursuivi ses échanges même si les élèves se sont finalement dévoilés sous le profil d'une jeune fille de 15 ans. Il avait même fixé un rendez-vous pour la rencontrer.

Jeannot Boivin risque au moins six mois de prison. Son avocat, Denis Otis, pourrait toutefois demander une peine moins sévère. Selon lui, la punition est déraisonnable alors que son client en est à sa première infraction criminelle et que les faits se sont déroulés sur seulement trois jours. Il attend un rapport présentenciel et une évaluation sexologique de son client.

La directrice du Séminaire de Chicoutimi a refusé de commenter la condamnation pour protéger les jeunes impliqués dans l'événement. Bianca Tremblay s'est limitée à dire que les élèves sont sensibilisés aux bonnes façons d'utiliser Internet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice