•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu suspect à Cap-Pelé : la communauté aux aguets

Le feu a ravagé le restaurant Bel-Air dans la nuit de mardi à mercredi.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Des internautes ont publié sur les réseaux sociaux une vidéo d'un suspect qui s'approche du restaurant qui a été incendié la semaine dernière à Cap-Pelé au Nouveau-Brunswick. Dans cette vidéo, il est possible de voir un homme transportant deux chaudières blanches qui se déplace vers le restaurant Bel-Air, avant que celui-ci ne s'enflamme.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) affirme avoir reçu plusieurs vidéos similaires au cours des derniers jours, ce qui, selon elle, laisse supposer que l'incendie est de nature criminelle.

Pour l'instant, à la lumière de l'enquête jusqu'à présent, nous ne pensons pas que ceci est un acte aléatoire. [...] On peut voir que l'incendie a été délibérément allumé indique la sergente de la GRC Alice Desroches.

Les policiers enquêtent en ce moment pour trouver le ou les suspects.

Pour le moment, on peut vous dire qu'on a reçu plusieurs séquences de vidéos [et] nous sommes en train de déterminer si ça peut aider à notre enquête, ajoute-t-elle.

Des résidents inquiets

Une résidente de Cap-Pelé en entrevue avec Radio-Canada.

Clara LeBlanc espère que le suspect sera identifié rapidement.

Photo : Radio-Canada

Les résidents de ce petit village de 2500 habitants sont inquiets et ont hâte de pouvoir tourner la page.

C'est énervant de penser qu'ils l'ont pas trouvé. J'ai hâte qu'ils le trouvent, confie Clara LeBlanc.

J'espère qu'il va arrêter. C'est pour tout le monde. Le gros feux qui est arrivé là, ça aurait pu tout détruire, s'inquiète Camilla Brine, une autre résidente de la région.

Une résidente de Cap-Pelé dans une stationnement.

Camilla Brine a hâte de connaître le dénouement de cette enquête.

Photo : Radio-Canada

Série d'incendies

Ce feu s’inscrit dans une série d’incendies. D'abord, il s'agissait du troisième feu déclenché dans ce bâtiment.

La façade du restaurant Bel Air

Le restaurant a été la proie des flammes à deux reprises, avant de finalement céder lors du troisième incendie (archives).

Photo : Facebook/Bel Air Take-Out

Il y a quelques semaines, le foyer de soins le Manoir de la Butte s'est enflammé. En septembre, un marchand de glace a été victime d'un incendie suspect.

Des pompiers sur les lieux d'un incendie à Cap-Pelé, au Nouveau-Brunswick.

Des pompiers de Haute-Aboujagagne, de Shediac et de Port Elgin ont aidé leur collègues de Cap-Pelé à combattre les flammes (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Au début de l'année, l'usine de transformation de homard Cape Bald Packers, le principal employeur de la communauté, a été la proie des flammes.

L'usine en proies aux flammes.

Une des deux usines de Cape Bald Packers à Cap-Pelé a été détruite par le feu (archives).

Photo : Radio-Canada

Les autorités n'ont pas voulu confirmer si ces incidents pouvaient ou non être reliés.

La GRC et le Village de Cap-Pelé se sont rencontrés lundi soir pour discuter de l'enjeu des incendies.

D'après un reportage de Francis Pilon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Incendie criminel