•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soirée de récompenses pour le milieu artistique estrien

La couverture de La pomme et l'étoile

L'essai La pomme et l'étoile de l'auteur estrien Étienne Beaulieu publié aux Éditions Varia Québec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’auteur Étienne Beaulieu est le grand gagnant du prix du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) en Estrie pour son essai La pomme et l’étoile. 

Ce prix lui a été décerné lundi soir lors de l’Apéro culturel du Conseil de la culture de l’Estrie, le gala qui récompense annuellement les artistes et les organismes culturels estriens. Les lauréats sont choisis pour « l’excellence de leur travail et leur contribution à la vitalité culturelle de l’Estrie ».

C’est dans la catégorie Prix du CALQ- Oeuvre de l’année en Estrie, la plus haute distinction de la soirée, qu’Étienne Beaulieu a été récompensé. Le jury a apprécié ses réflexions et son maniement de la langue dans son essai portant sur la relation entre les artistes Ozias Leduc et Paul-Émile Borduas. 

On n'est absolument jamais convaincu que ce que l'on fait est à la hauteur de ce genre de prix là. C'est une surprise complète, totale.

Étienne Beaulieu, auteur

Le travail de trois autres lauréats a été souligné lors de la soirée. 

Le vidéaste et réalisateur Jean-Sébastien Dutil s’est mérité le Prix de la relève pour sa série documentaire sur le centre-ville de Sherbrooke.

Tu ne veux pas te faire trop d’attentes, mais tu arrives sur scène et ça tremble de partout. C’est difficile de canaliser cette émotion-là. Wow!

Jean-Sébastien Dutil, réalisateur

Le but avec le projet était « de transmettre l’amour qu’ [il] porte pour le centre-ville en donnant la parole aux gens qui habitent le centre-ville, qui sont propriétaires et qui croient en l’avenir du centre-ville » a expliqué le réalisateur, encore ému, à sa sortie de scène. 

La fabricoleuse et multi-instrumentiste Ariane DesLions a remporté les honneurs dans la catégorie Prix Excellence Culture Estrie pour l'ensemble de son oeuvre et pour son projet à venir d’album et de spectacle destiné aux enfants intitulé Rêves à colorier. 

Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, la jeune femme n'a pas caché sa joie.

Recevoir ce prix ça me donne une immense tape dans le dos. J'avais le goût de le partager avec vous, parce que c'est trop gros pour rentrer dans mon petit coeur, s'est-elle confiée, de Régina, en Saskatchewan, où elle se trouve pour présenter des spectacles.

Pour sa part, le Théâtre des Petites Lanternes est reparti avec le Prix Développement culturel pour son projet Rivières de lumières réalisé depuis quelques années déjà au centre-ville de Sherbrooke. 

C'est vraiment la reconnaissance entre nos imaginaires artistiques et les imaginaires de la communauté avec laquelle nous travaillons. Nos héros viennent de cette communauté-là. C'est une reconnaissance du théâtre, mais aussi de toute la communauté. Les arts et la culture sont un besoin essentiel dans le monde, a dit la directrice artistique, Angèle Séguin, après être montée sur scène.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Arts de la scène