•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Problèmes d'Air Canada en Gaspésie et aux Îles : Québec interpelle Ottawa

Un agent de piste fait circuler un avion sur la piste de l'aéroport de Gaspé.

Des passagers qui devaient se rendre à Gaspé ou aux Îles-de-la-Madeleine vendredi soir ont appris que leur vol était remis à lundi ou mardi. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, interpelle son homologue fédéral pour trouver une solution aux problèmes de contingences et de communications d'Air Canada, selon le député Joël Arseneau.

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, affirme avoir eu une discussion avec le ministre Bonnardel, après avoir été coincé à Québec pendant 24 heures.

Il n'avait pas tout le portrait de la situation. Il m'a confirmé qu'il allait rencontrer le ministre Garneau pour une rencontre qui était déjà prévue et que le sujet serait ajouté à l'ordre du jour, précise le député.

Le cabinet du ministre des Transports confirme qu'une rencontre a eu lieu lundi entre François Bonnardel et son homologue fédéral, Marc Garneau, sans toutefois donner davantage de détails sur les discussions.

De son côté, le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, a rencontré des représentants d'Air Canada lundi après-midi.

Jonathan Lapierre lors d'une entrevue avec Radio-Canada devant la mairie des Îles.

Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, qualifie la situation de « complètement inacceptable ». (archives)

Photo : Radio-Canada

Le système informatique a été modernisé, et ça peut sembler être une bonne nouvelle sauf que le déploiement de ce nouveau système cause bien des désagréments, explique-t-il.

Pour ce qui est de la communication, [c'est] extrêmement complexe avec Air Canada pour ne pas dire "zéro communication" avec les passagers.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

Et ce qui ne vient pas aider la situation, c'est que tous les agents de comptoir ne sont pas des employés d'Air Canada, ce sont des sous-traitants et encore là, le fonctionnement de l'organisation fait en sorte que c'est extrêmement complexe pour le passager de s'y retrouver, et même pour les agences de voyage, souligne le maire.

M. Lapierre a déjà interpellé le transporteur à plusieurs reprises dans les dernières années sur l'importance de mettre en place un plan de contingence pour desservir la Gaspésie et les Îles.

Joël Arseneau en entrevue avec Radio-Canada

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, a été coincé 24 heures à Québec en raison d’un problème dans le système de dégivrage de l'avion qui devait se rendre à Gaspé et aux Îles.

Photo : Radio-Canada

M. Arseneau souhaite également rencontrer prochainement des représentants du transporteur aérien.

On est en train de colliger toutes les informations nécessaires pour tenir une rencontre avec Air Canada pour leur poser les questions qui sont cruciales pour s'assurer qu'un service adéquat soit offert pour les trois à six prochains mois, indique-t-il.

Selon ce qu'un employé d'un comptoir d'Air Canada a pu me dire, eux-mêmes ont de la difficulté à accéder au système. Ils n'ont pas nécessairement la formation pour utiliser le nouveau système, ce qui les empêche de desservir la clientèle et lorsqu'on appelle au numéro 1-800. Il est impossible de parler à qui que ce soit, on est complètement laissé à l'abandon, déplore le député.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports