•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les petits réacteurs nucléaires, une « option du futur », selon la Saskatchewan

Une centrale nucléaire.

Les petits réacteurs modulaires ne demanderaient pas autant d'espace qu'une centrale nucléaire.

Photo : La Presse canadienne / Mary Ann Chastain/AP

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le développement de la technologie des petits réacteurs nucléaires est « une bonne nouvelle », selon la ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles de la Saskatchewan, Bronwyn Eyre.

Les premiers ministres de la Saskatchewan, du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario ont annoncé, dimanche, qu’ils s’engagent à collaborer pour le développement de cette technologie pour lutter contre les changements climatiques, tout en s’éloignant de la production d’énergie au charbon.

C’est une option d’énergie propre, et ça nous encourage beaucoup d’avoir deux autres partenaires provinciaux qui se joignent à nous, dit Bronwyn Eyre, en mêlée de presse lundi matin.

La ministre ajoute qu’il est très important d'étudier toutes les options d’énergie propre pour la province, qui doit délaisser toute production d’énergie au charbon d’ici 2030. Elle estime que le nucléaire est une option d'avenir pour l’énergie renouvelable.

Je crois qu’il y a un nouvel intérêt de la part des habitants de la province de considérer l’option de l’énergie nucléaire, explique la ministre Bronwyn Eyre.

De son côté, le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, croit que le gouvernement devrait se concentrer sur d’autres types d’énergie renouvelable. « On ne sait pas combien ça va coûter  [ou le temps que ça va prendre], c’est vraiment vague », lance le leader de l’opposition.

Le NPD ne s’oppose pas à de la recherche sur les petits réacteurs nucléaires, mais pas aux dépens du secteur de l’énergie renouvelable actuel, dans lequel Ryan Meili estime que le gouvernement doit investir davantage.

Ann Coxworth, commissaire de la Société environnementale de la Saskatchewan, estime quant à elle qu'il faudra attendre beaucoup de temps pour que les petits réacteurs nucléaires puissent être utilisés.

Le climat n’a pas le temps d’attendre le développement des petits réacteurs commerciaux, dit-elle.

Selon Ann Coxworth, le fait d'investir dans les petits réacteurs nucléaires « n’est pas un investissement intelligent pour la province ».

« Il serait plus sage d’investir dans le développement d’efficacité énergétique, d’énergies renouvelables et la technologie du stockage d’énergies renouvelables », ajoute-t-elle.

Avec les informations de Thomas Gagné et Karel Houde-Hébert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Énergie