•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt un poste de défenseur de la santé mentale au Nouveau-Brunswick?

Monique LeBlanc, députée provinciale de Moncton-Est

Monique LeBlanc, députée provinciale de Moncton-Est, a présenté une motion pour créer un poste de défenseur de la santé mentale.

Photo : Radio-Canada / Catherine Dumas

Radio-Canada

L’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick a adopté à l’unanimité une motion pour créer un poste de défenseur de la santé mentale. Cet agent aurait pour mission d’améliorer les services, en étant un intermédiaire impartial entre la province et les citoyens souffrant de problèmes de santé mentale.

Présentée par la députée libérale Monique LeBlanc, cette motion vise à répondre à l’augmentation du nombre de personnes souffrant de problèmes de santé mentale et au manque de soins et services pour les encadrer.

Les dernières statistiques démontrent clairement que la situation est devenue critique. Il faut agir sans délai et renforcer notre capacité à répondre aux besoins en santé mentale

Robert McKee, porte-parole de l’opposition en matière de Justice
Robert McKee, député libéral de Moncton-Centre.

Robert McKee est porte-parole de l’opposition en matière de Justice et député libéral de Moncton-Centre.

Photo : Radio-Canada

Au départ, les libéraux avaient proposé la création d’un poste de haut fonctionnaire de l’Assemblée législative, mais cela n’avait pas été appuyé par la chambre. Ils ont alors amendé la motion et présenté un poste de défenseur.

Sous cette forme, la motion a été acceptée à l’unanimité par l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

La santé mentale concerne tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises. Il était important de ne pas tomber dans la partisanerie politique. Je me réjouis donc que cette motion ait été votée à l’unanimité, indique la députée Monique LeBlanc par voie de communiqué.

Le citoyen Paul Ouellet était présent lors de ce débat à l’Assemblée. Pour lui, cette motion est un premier pas dans la bonne direction pour avoir de meilleurs services en santé mentale dans la province. Il souhaite que la création de ce poste figure dans le prochain budget provincial avec un mandat précis.

Il est clair que cette motion fera avancer le dossier de la santé mentale : les personnes souffrant de maladie mentale auront enfin une voix et quelqu’un pour les défendre. Le fait que le vote ait été unanime est un bon signe et j’espère que tous les partis politiques vont maintenant travailler dans la même direction.

Paul Ouellet, citoyen

Ce projet pour instaurer un rôle de défenseur de la santé mentale est intitulé Motion 12. La motion a été présentée par la députée de Moncton-Est, Monique LeBlanc, et appuyée par le député de Moncton-Centre, Robert McKee.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé mentale