•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Colombie-Britannique, le plus grand système de détection d’avalanches au monde

Une personne est perchée sur un poteau. Une grosse montagne enneigée apparaît en arrière-plan.

Un travailleur installe l'un des nouveaux détecteurs de d'avalanches dans le parc national des Glaciers.

Photo : Parcs Canada (courtoisie)

Radio-Canada

Le plus grand système de détection d’avalanches au monde sera mis en service très prochainement dans le col Rogers, qui traverse le parc national des Glaciers, en Colombie-Britannique.

Le système, d'une valeur de 3 millions de dollars, est une invention suisse qui comprend 13 panneaux de détection d’infrasons sensibles aux basses fréquences et trois détecteurs de radars.

Ces outils serviront à détecter les nuages de poussière de neige les plus légers dès les premiers signes d'une avalanche. Les spécialistes concernés recevront ensuite un message d’alerte par texto.

Pendant la nuit, ou lors des tempêtes, il est difficile de déterminer quel type d’activité est en cours, explique Jeff Goodrich, agent principal des avalanches à Parcs Canada.

Jeff Goodrich en gros plan.

Jeff Goodrich est un agent principal des avalanches à Parcs Canada.

Photo : Radio-Canada / Bob Keating

Avec ce nouveau système, dit-il, nous allons avoir des alertes indiquant quel cône d’avalanche est en cours.

Une opération militaire

La prévention des avalanches dans le col Rogers repose aussi dans les mains des Forces armées canadiennes. Depuis 1962, des soldats font exploser des obus sur les flancs de montagnes pour faire glisser la neige après des tempêtes.

Le col Rogers et la route Transcanadienne sont le corridor ferroviaire et routier le plus occupé pour rejoindre la côte du Pacifique. Mais plus de 130 sentiers propices aux avalanches s'étendent sur 42 kilomètres le long du col Rogers, ce qui cause des fermetures de route pouvant durer plusieurs journées à la fois.

Aujourd’hui, les obusiers s'allieront à la fine technologie. Selon Shelley Bird, porte-parole de Parcs Canada, le nouveau système de détection d’avalanches pourrait réduire ces fermetures à 60 heures par saison.

C’est important, non seulement parce que cela permet de relier le Canada d’est en ouest, mais aussi parce que c'est une partie importante de l’économie, dit-elle.

La mission du col Rogers est la plus longue mission de l’histoire de l’Armée canadienne.

Avec les informations de Bob Keating

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Conditions météorologiques