•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pourriels sont désormais illégaux aux États-Unis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président Bush signe la loi qui prévoit de lourdes amendes pour les expéditeurs de messages électroniques non désirés.

Aux États-Unis, la publicité non sollicitée sur Internet, ou ce que l'on appelle communément les «pourriels», est maintenant illégale. Le président George W. Bush a signé, mardi, la loi sur la publicité informatique, mettant un terme à un débat de six ans.

Le texte oblige les expéditeurs à inclure une option qui permet aux internautes de ne plus recevoir ce genre de messages.

En cas de violation délibérée, la loi prévoit des amendes pouvant aller jusqu'à six millions de dollars américains.

La loi prévoit aussi la création d'un régistre où les usagers qui ne désirent pas recevoir de pourriels pourront s'inscrire.

Les messages non désirés représentent la moitié du trafic du courrier électronique aux États-Unis et détournent de plus en plus d'Américains des échanges de correspondance par Internet.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.