•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Américains sont « toujours là », lance Nancy Pelosi à la COP25

Elle est accompagnée de son équipe.

La présidente de la Chambre des représentants du Congrès américain, Nancy Pelosi (au centre)

Photo : Getty Images / Sean Gallup

Agence France-Presse

« Nous sommes toujours là » : la démocrate américaine Nancy Pelosi a affirmé lundi à la COP25 le soutien du peuple américain à l'Accord de Paris, malgré le retrait de son pays du pacte climatique annoncé par Donald Trump.

L'influente présidente de la Chambre des représentants et une quinzaine d'autres élus du Congrès ont fait le déplacement à Madrid pour cette réunion sur le climat, un geste politique fort, un mois après l'officialisation par le président américain de la sortie l'an prochain de l'Accord de Paris.

Nous sommes ici pour vous dire, à vous tous, au nom de la Chambre des représentants et du Congrès américain, que nous sommes toujours là. Nous sommes toujours là, a-t-elle déclaré sous les applaudissements lors d'une conférence de presse avec plusieurs chefs d'État et de gouvernement (Costa Rica, Bangladesh, Pays-Bas...), avant le lancement officiel de la COP.

Elle s'est dite fière de l'engagement des élus qui l'accompagnaient.

Tout en haut de leurs priorités, ils reconnaissent le rôle des États-Unis pour sauver la planète pour les futures générations. C'est une mission, une passion, une approche basée sur la science, a-t-elle ajouté.

Le changement climatique, menace existentielle, pose des problèmes de santé publique, économique et de sécurité nationale, a-t-elle noté.

Nous avons une responsabilité morale envers les futures générations de transmettre une planète en meilleur état, dans le meilleur état possible, a insisté Mme Pelosi.

Quelque 200 pays à la COP25 sont représentés au moins au niveau ministériel, voire par un chef d'État ou de gouvernement, mais les États-Unis ont choisi comme chef de délégation une simple diplomate.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Environnement

International