•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les matériaux recyclés populaires au Marché de Noël de Rouyn-Noranda

Des dizaines d'entrepreneurs exposent leur matériel à l'extérieur.

De nombreux citoyens se sont déplacés dimanche au Marché de Noël malgré le froid.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Emily Blais

Des dizaines d'exposants se sont réunis ce dimanche à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Agora des arts et du Petit Théâtre du Vieux Noranda.

Alors que des entrepreneurs sont des habitués des Marchés de Noël, certains en étaient à leur première participation.

Plusieurs d'entre eux offraient des produits fabriqués avec des matériaux recyclés.

Les vêtements et sacs à main créés Amafaçon de Josée Desnoyers, sont faits à partir de matériel recyclé. Chaque pièce est unique. Elle reçoit des dons, achète des vêtements dans des ressourceries ou récupère les retailles de tissus. En fin de compte ça a commencé parce que j'avais vraiment beaucoup de restants de tissus à la maison, soutient-elle.

Deux oiseaux et un coeur sur une sacoche.

Josée Desnoyers crée des sacs à main et des vêtements avec des retailles de tissus et de cuir.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Elle vend la plupart de ses créations sur le web. Le Marché de Noël lui donne l'occasion de rencontrer ses clients.

Des fois les gens sont gênés de venir directement chez moi, de venir ici c'est plus facile, remarque Josée Desnoyers.

Guylaine Gauthier récupère elle aussi les vêtements. Ce sont des mitaines avec des chandails recyclés que je prends à la grandeur du Québec parce qu'ils commencent à être rares à trouver, décrit la créatrice.

Plusieurs paires de mitaines placées sur une table. Une feuille indique Créations Momichou.

Les mitaines de laine confectionnées par Guylaine Gauthier.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Elle offrait les créations Momichou pour une première année au marché.

C'était ma seule inscription cette année et ça me donne le goût d'en faire d'autres l'année prochaine, constate l'entrepreneure.

L'artiste peintre Emie Sirard propose des boules de Noël sur bois depuis 5 ans au Marché.

C'est la seule place où je vends mes choses. C'est une belle vitrine pour moi, dit-elle. Je produis deux mois dans l'année et je viens vendre ça ici. C'est féérique. Tout le monde on se retrouve ici chaque année, les mêmes artisans et c'est rendu qu'on se connaît, j'aime beaucoup.

Des ours et des orignaux sont peints sur du bois. Il est écrit « Hey! Y'a l'air de faire frette ! » au-dessus d'un ours portant un coton ouaté.

La référence à la chanson « Coton Ouaté » a séduit plusieurs acheteurs.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Elle s'est inspirée cette année d'une chanson populaire du groupe Bleu Jeans Bleu.

« Es-tu ben dans ton coton ouaté ? Ça pogne ! », ricane Emie Sirard.

Les marchés de Noël permettent aux citoyens d'encourager des entrepreneurs locaux.

Deux hommes sont debout derrière un kiosque. Des pâtisseries et des paquets contenant du thé sont présentés.

Le thé de l'entreprise Thenaka vient du Sri Lanka. Il est transformé en Abitibi-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Les entrepreneurs peuvent y faire connaître leurs produits comme c'est le cas d'Alexandre Nickner et sa nouvelle entreprise Thenuka

On est spécialisé dans le thé du Sri Lanka. Avec mon copain on fait venir le thé avec sa famille. On fait tous nos mélanges ici en région. On est basé à Clermont en Abitibi-Ouest. Depuis cet été on a commencé une plantation de menthe et de camomille donc on commence aussi à faire des tisanes, note-t-il.

Une femme parle avec des acheteurs.

Louise Lavictoire était assise à la table des Éditions en Marge.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

L'écrivaine Louise Lavictoire présentait ses deux livres publiés par les Éditions En Marge.

La veille elle procédait au lancement « L'odyssée de Stradivirus ». « Quand on a des enfants ou de petits-enfants, offrir un livre en cadeau c'est une bonne chose », suggère Louise Lavictoire.

Les entrepreneurs et créateurs se réuniront aussi le 7 décembre pour le Marché de Noël d'Amos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Économie