•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce qu’il faut savoir sur la grève dans les écoles attendue mercredi en Ontario

Un corridor d'école vide.

La Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO) organise une grève d'un jour, le mercredi 4 décembre, ce qui provoquera la fermeture d'un grand nombre d'écoles de la province (archives).

Photo : Radio-Canada / Shiral Tobin

Radio-Canada

La Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (FEESO) organise une grève d’un jour, le mercredi 4 décembre, consistant en « un retrait complet des services », selon le président du syndicat Harvey Bischof, car aucun accord n'a été conclu avec le gouvernement.

[La grève] est destinée à attirer l'attention sur les coupes destructives du gouvernement en matière d'éducation, a déclaré le président, tout en précisant que le personnel retournera au travail le 5 décembre.

Côté francophone

Le Conseil scolaire Viamonde a déjà annoncé dans un communiqué que les cours seraient suspendus si la grève se concrétisait, en cas de non-accord d’ici là. Nous serons dans l’obligation de suspendre l’offre de cours aux élèves le 4 décembre, compte tenu du fait que nous ne pourrons pas assurer la sécurité et le bien-être de tous les élèves dans les écoles pour cette journée, peut-on lire sur le communiqué.

Les membres du personnel représentés par ce syndicat comprennent notamment des secrétaires d’écoles, des aides-enseignants, des éducateurs à la petite enfance et ceux de l’enfance en difficulté ainsi que le personnel des bibliothèques, de l’animation culturelle et de l’informatique.

Cependant, comme lors de la grève du zèle précédant cette grève, les services de garde devraient rester ouverts. La directrice des communications, Claire Francœur, avait en effet expliqué que tous les services de garde [de nos écoles] sont couverts par des garderies indépendantes, des organismes à but non lucratif indépendants du conseil scolaire. Ils ne sont donc pas concernés par les négociations entre le gouvernement et la FEESO.

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir a lui aussi déclaré dans un communiqué qu’il se verrait dans l’obligation de fermer toutes les écoles. Les élèves devraient ainsi rester à la maison, souligne le communiqué.

En effet, les services de garde ne seraient pas assurés, car les quatre garderies gérées par le CSC MonAvenir, dont les employés sont membres de la FEESO, seraient également contraintes de fermer leurs portes ce jour-là. Le conseil scolaire recommande ainsi aux parents de prévoir un plan alternatif pour la garde de leurs enfants durant la journée scolaire.

MonAvenir précise toutefois que les services de garde partenaires, dont les employés ne sont pas membres de la FEESO, pourraient quant à eux continuer de fonctionner. Les services de garde communiqueront avec les familles concernées pour préciser quels services pourront être offerts.

Côté anglophone

Au Toronto District School Board (TDSB), le conseil scolaire scolaire le plus important du Canada, toutes les écoles secondaires, y compris les écoles de jour pour adultes et les écoles secondaires du soir, seraient fermées en cas de grève, car il n'y aurait pas suffisamment de supervision pour assurer la sécurité.

Tous les cours et toutes les activités parascolaires seraient annulés. Par conséquent, les parents ou tuteurs devraient prendre d'autres dispositions pour leurs enfants au besoin, a déclaré le TDSB dans un communiqué.

Des gens qui distribuent des feuillets d’information et qui tiennent des pancartes.

Des membres du FEESO participent à des piquets d'information devant leur école lors de la grève du zèle, avec des pancartes en anglais expliquant qu’ils sont des travailleurs en éducation et qu’ils sont là pour les élèves.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Le conseil scolaire du district de Peel a déclaré qu'il examinera les mesures d'intervention décrites par la FEESO et ses répercussions possibles, et qu'il fera le point dès que possible.

Quant aux écoles élémentaires et secondaires du conseil scolaire public anglophone Near North District School Board (NNDSB), elles seront également fermées aux élèves dans le cas d'un retrait complet des services de la FEESO. Bien que nous comprenons que ce soit une période difficile, les parents devront trouver d'autres options.

Une enseignante en entrevue.

Des enseignants ont organisé des piquets d'information près de certaines écoles lors de la grève du zèle du 26 novembre.

Photo : Radio-Canada

Le conseil scolaire explique que les membres du personnel représentés par ce syndicat dans leurs écoles comprennent notamment des éducateurs de la petite enfance et des aides-enseignants, dont l’absence soulèverait d'importantes préoccupations en matière de sécurité, puisque le conseil ne sera pas en mesure de fournir la supervision nécessaire des élèves. D’autres membres du personnel représentés par la FEESO au NNDSB comprennent des enseignants, des psychologues ou encore des conseillers en comportement.

Le conseil précise que tous les services de garde d'enfants, avant et après la garderie, et les centres ON y va seront ouverts mercredi, et que toutes les écoles rouvriront leurs portes le 5 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Éducation