•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ s'empare du château fort libéral de Jean-Talon

Trois personnalités politiques triomphantes sur une scène

Le nouvelle députée de Jean-Talon, la caquiste Joëlle Boutin, est entourée du premier ministre du Québec, François Legault, et de la vice-première ministre Geneviève Guilbault.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Carl Marchand

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Joëlle Boutin a remporté lundi soir l'élection partielle dans la circonscription de Jean-Talon, à Québec.

Joëlle Boutin a reçu 43,3 % des suffrages exprimés.

« C'est une victoire historique. J'ai rêvé qu'on vive ce soir une victoire historique dans Jean-Talon », a déclaré la candidate élue dans son discours de victoire.

« Il y a un an, il y avait un grand changement au Québec, mais il restait une petite forteresse, une circonscription qui ne dérougissait pas depuis plus de 50 ans », a lancé le premier ministre François Legault dans un discours aux militants.

« L'année dernière, Joëlle l'a ébranlée. Et, aujourd'hui, elle a fait basculer Jean-Talon! », a-t-il ajouté avant de déclencher les applaudissements de la foule.

La candidate libérale donne un point de presse.

Gertrude Bourdon a échoué à sa deuxième tentative à se faire élire députée à l'Assemblée nationale.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Gertrude Bourdon loin derrière

Dès le dépouillement des premières boîtes, la candidate caquiste s'est forgé une avance qui n'allait pas s'amincir.

Sa plus proche rivale, la candidate libérale Gertrude Bourdon, n'est pas arrivée à conserver la circonscription qui était de couleur rouge depuis sa création en 1966. Celle qui en était à sa deuxième tentative de se faire élire a terminé au deuxième rang avec 25 % des voix.

« Quand on veut être militant, et qu'on veut faire de la politique, je ne pense pas qu'on compte les fois. On s'implique tout simplement. Moi, j'ai décidé d'être militante pour le Parti libéral, alors je vais continuer de m'impliquer », a assuré Mme Bourdon peu après avoir pris connaissance de sa défaite.

« Les gens ont voté pour le gouvernement. Les gens aussi, n'oublions pas, veulent avoir toujours un député qui est plus près du pouvoir. Il y a toutes sortes de raisons », a analysé pour sa part le chef intérimaire du PLQ, Pierre Arcand.

« La réception était très bonne sur le terrain. J'ai été pas mal impliqué avec Mme Bourdon dans cette campagne, mais clairement, les gens ont décidé autrement », a-t-il ajouté.

Il prononce un discours après sa campagne dans Jean-Talon.

Le candidat de Québec solidaire, Olivier Bolduc, a terminé au 3e rang lors de l'élection partielle dans Jean-Talon

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

QS dans le trio de tête

Le candidat de Québec solidaire, Olivier Bolduc, a terminé au troisième rang (16,9 %) et le péquiste Sylvain Barrette a dû se contenter du quatrième rang avec 9,3 % des suffrages exprimés.

Les solidaires attribuent la défaite à la difficulté que plusieurs jeunes ont eu, à leur avis, à s'inscrire sur la liste électorale.

Il y a eu des embûches bureaucratiques et je pense que c'est une entrave à la démocratie. Maintenant, on va tirer des enseignements de ça, a promis le candidat défait, Olivier Bolduc.

Le revers subi dans Jean-Talon, qui s'additionne au camouflet historique de la dernière élection générale, n'inquiète pas Sylvain Barrette sur l'avenir du Parti québécois.

Je n'ai pas peur, parce que je continue à croire que le fédéralisme est encore plus mort que l'indépendance, dit-il.

Le taux de participation à cette élection partielle a été de 49,1 %. Un peu plus de 20 % des électeurs inscrits avaient voté par anticipation.

Avec cette victoire, la CAQ a ajouté un 76e élu à sa députation.

Avec la collaboration de Nicolas Vigneault et Sébastien Tanguay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique