•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort du Musée de la motoneige de Cochrane lié à celui de l'Habitat de l'ours polaire

Des motoneiges anciens.

Une centaine de motoneiges anciennes sont exposées au musée de Cochrane, notamment de la marque ski-doo de Bombardier.

Photo : Daniel Girard

Francis Bouchard

La menace de la ville de Cochrane de fermer son Habitat de l'ours polaire plonge aussi dans l'incertitude le musée de motoneiges antiques qui s'y trouve. Le club local qui l'a aménagé propose à la municipalité d’y investir plutôt que de le fermer.

Depuis trois ans, le musée est aménagé dans le centre d’accueil de l’Habitat de l’ours polaire par le Cochrane Classic Vintage Riders Snowmobile Club and Museum.

L’édifice appartient à la municipalité, mais les motoneiges ont été prêtées par des collectionneurs de Cochrane et d’un peu partout au pays.

Le président du club, Daniel Girard, se dit déçu de ne pas avoir eu de discussions sur l'avenir du musée avec les représentants de la municipalité après qu’ils ont annoncé qu'ils envisageaient de fermer l’Habitat de l’ours polaire en raison d’un déficit financier.

La ville ne nous a encore rien dit pour le musée, souligne M. Girard.

La motoneige Big Al de l'ancien manufacturier québécois Alouette.

La motoneige Big Al est une des pièces principales du Musée de la motoneige de Cochrane.

Photo : Cochrane Classic Vintage Riders Club and Museum

Selon le maire de Cochrane, Denis Clément, le sort du musée est lié à celui de l’Habitat de l’ours polaire.

Tout va dépendre de la décision prise au mois de décembre, affirme le maire. Le conseil municipal doit, en effet, se prononcer lors de sa réunion du 10 décembre.

Daniel Girard est d'avis que le Musée de la motoneige peut devenir une deuxième attraction touristique pour la ville, après l’Habitat de l’ours polaire. Nous sommes seulement un petit groupe de personnes dans notre club. Nous n’avons pas les fonds pour faire du marketing.

Si [la municipalité] faisait un meilleur marketing, je suis certain qu'elle pourrait générer plus d'argent.

Daniel Girard, président du club de motoneiges antiques de Cochrane

M. Girard dit avoir été applaudi par d'autres citoyens lorsqu’il a fait la proposition lors d’une rencontre publique de la municipalité au sujet de l’avenir de l’Habitat de l’ours polaire.

Une scène avec une motoneige antique.

Le Musée de la motoneige de Cochrane veut montrer l'évolution de ce loisir.

Photo : Daniel Girard

Il dit que son club commence à connaître un certain succès promotionnel. Une revue spécialisée offre une publicité gratuite sur le musée pour la saison et a publié un article au sujet de sa récente acquisition, la motoneige Big Al.

Le conseil d'administration de l'Habitat de l'ours polaire dit préparer un nouveau plan d'affaires pour l'établissement, en incluant le musée.

Selon le club, il s’agirait d’un des deux seuls musées du genre au pays avec le musée Bombardier à Valcourt, au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Politique municipale