•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le respect de l’horaire des Fêtes exige de la débrouillardise et du zèle

Des clientes marchent dans une allée de Place du Saguenay.

Le mois de décembre promet une fois de plus d'être une période très occupée dans les secteurs du commerce de détail et des services.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dès mardi, l’horaire des Fêtes entrera en vigueur dans plusieurs commerces du Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est donc dire qu’ils seront ouverts jusqu’à 21 h, et ce, à tous les jours pour favoriser les préparatifs en prévision de Noël et du jour de l’An.

Dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre, il faut savoir faire preuve d’imagination pour s’assurer d’avoir suffisamment de personnel pour accueillir la clientèle.

Dans le but de trouver des renforts, la gérante de la boutique Vincent d’Amérique, de Place du Royaume, Carole Boulianne, a dû rameuter d’anciens employés.

Cependant, elle est loin de considérer que cette solution est une panacée.

Elle a, en effet, expliqué que son recrutement se compliquait d’année en année avant d’ajouter que cette tâche était beaucoup plus difficile qu’auparavant.

Au salon Éléganza, de Place du Saguenay, certains travailleurs réguliers accepteront de multiplier les heures supplémentaires à l’approche des Fêtes.

Le coiffeur Carl Tremblay a indiqué qu’il effectuera de 50 à 60 heures [sur une base hebdomadaire] pour arriver à satisfaire les clients.

Si l’imagination de Mme Boulianne et l’empressement de M. Tremblay combleront de nombreux consommateurs, ils en laisseront d’autres plutôt indifférents.

Certains clients rencontrés dans des centres commerciaux de la région ont qualifié l’horaire prolongé de très utile alors que d’autres ont soutenu qu’il n’était pas vraiment nécessaire.

Avec les informations de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Emploi