•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cliniques d'hiver de retour dès lundi

Clinique médicale à Deux-Montagnes.

Clinique médicale à Deux-Montagnes

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les cliniques d’hiver, qui servent à désengorger les urgences, seront en activité partout au Québec dès lundi, a annoncé la ministre de la Santé, Danielle McCann, dimanche.

La mesure de 3 millions de dollars vise 55 cliniques dans six régions, dont Québec et Montréal.

Les cliniques d'hiver consistent en une augmentation des ressources et de l'accessibilité des services dans les cliniques médicales. Il peut donc s'agir de l'ajout de personnel médical ou encore d'une prolongation des heures d'ouverture, par exemple.

Il y a des maladies un peu plus fréquentes en hiver, et c’est pour ça qu’on ouvre en début décembre, pour que les gens aient plus d’accès en clinique médicale.

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux
Plan rapproché de Mme McCann.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les gens qui présentent des symptômes de grippe ou de gastro-entérite, mais aussi des maladies ou des blessures mineures comme une infection ou une entorse, sont invités à se rendre dans ces cliniques, et non à l’urgence. La liste des cliniques d'hiver est disponible au Québec.ca/cliniqueshiver.

C’est la deuxième année que de telles cliniques sont mises sur pied par le ministère de la Santé. L'an dernier, elles ont été ouvertes de la fin du mois de janvier à la fin du mois de mars, alors qu'elles le seront pendant quatre mois cette année.

La ministre McCann promet davantage de plages horaires : si 30 000 consultations ont été réalisées l'an dernier, elle vise un nombre plus important cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique