•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les agents de la faune vérifieront aussi l'immatriculation des armes à feu

Gros plan sur des fusils de chasse.

Les agents de la faune pourront vérifier si une arme est immatriculée.

Photo : CBC/Gary Solilak

Emily Blais

À compter du 1er décembre 2019, les agents de protection de la faune pourront appliquer l'ensemble de la Loi sur l'immatriculation des armes à feu.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a indiqué dans un communiqué vendredi que les quelque 380 agents répartis sur l'ensemble du territoire québécois intégreront ainsi l'application de la loi à leurs activités habituelles d'enquête.

Comme les policiers, ils pourront vérifier l'immatriculation des armes à feu et le cas échéant, en demander l'immatriculation. Le propriétaire devra fournir une preuve dans les 14 jours de l'avis.

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs n'est pas en accord avec le nouveau rôle des agents de protection de la faune.

Les agents ont fort à faire pour appliquer les mesures règlementaires qui ont rapport à l'aménagement de la Faune, la mise en valeur et la protection. S'ils doivent faire des démarches pour essayer de trouver de façon individuelle les gens qui n'ont pas enregistré les armes à feu, on passe à côté du mandat, mentionne la présidente régionale Nathalie Dallaire.

Jacques Cormier, président de l'Association chasse et pêche de Val-d'Or, abonde dans le même sens. Il craint que la relation entre les chasseurs et les agents en souffre.

La relation en général avec les agents de la faune sur le terrain au cours des années ça a été beaucoup travaillé au moins ici en région. Les agents de la faune travaillent en étroite collaboration avec les chasseurs et les pêcheurs justement à la protection de la faune. Quand on travaille sur un système à éliminer les actes de braconnage et à encourager les gens à faire des déclarations auprès des agents, il faut qu'il y ait un bon niveau de confiance, dit-il.

L’enregistrement des armes à feu est obligatoire au Québec depuis le 29 janvier 2019.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour n'était pas disponible samedi pour commenter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Armes à feu