•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Joel Harden incite Doug Ford à intervenir pour régler les problèmes du train léger

Joel Harden est debout dans un sous-sol d'église, entouré de plusieurs de ses concitoyens.

Joel Harden voulait offrir une opportunité aux usagers d'être entendus lors de cette rencontre.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada

Le député provincial d'Ottawa-Centre, Joel Harden, demande au gouvernement ontarien d'intervenir pour éliminer les nombreux ratés du système de train léger d'Ottawa. Il a invité ses concitoyens à une rencontre publique, samedi après-midi, où la frustration des usagers était palpable.

Des pépins techniques et des problèmes d'arrimage avec les autobus causent de nombreux retards depuis les débuts du réseau sur rails, au mois de septembre. Dans le sous-sol de l'église Centretown United, sur la rue Bank à Ottawa, des résidents de tout âge sont venus échanger sur cette problématique à s'en tirer les cheveux.

Il est pourri, le transport public à Ottawa, déclare d'un rire jaune Philippe Parisot, un usager du réseau d'OC Transpo. C'est frustrant? Oui, extrêmement frustrant, renchérit Daniel Tucker-Simmons, un autre usager.

Le train léger, qui devait révolutionner le transport en commun dans la région de la capitale nationale, est devenu un catalyseur pour les frustrations. Pour ceux qui en dépendent, il faut soit marcher, soit appeler un Uber, soit être en retard, affirme Jacob Hendren, un citoyen préoccupé.

Des dizaines de personnes sont au coude à coude sur le quai.

Des usagers du train léger prennent d'assaut le quai de la station uOttawa à la suite d'une panne le matin du 23 octobre 2019.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Si certains blâment entièrement la Ville pour ces ratés, le député provincial d'Ottawa-Centre rappelle que la province a également investi un milliard de dollars dans le projet.

C'est possible pour le premier ministre Ford de dire “Wow. Voilà une crise. C'est important pour moi en tant que premier ministre de demander les détails pour connaître le vrai problème”, explique M. Harden.

Le conseiller municipal du quartier Capitale, Shawn Menard, confirme toutefois que des représentants des gouvernements fédéral et provincial ont déjà posé des questions sur leur investissement.

L'argent : la solution à tous les maux?

Pendant ce temps, les usagers sont loin de se satisfaire de ces questions. C'est un service essentiel, dans lequel on a besoin d'investir plus d'argent, fait valoir Stuart Mackay, un membre du conseil d'administration du groupe des usagers de transport en commun d'Ottawa.

C'est un échec tellement grave que je ne comprends pas pourquoi le maire, surtout le maire, parce que c'est son projet, n'a pas été tenu responsable de tous ces problèmes, se questionne l'ancien conseiller municipal Clive Doucet.

Si on va autour du monde, il serait très difficile de trouver un pire exemple qu'Ottawa

Clive Doucet, ancien conseiller municipal d'Ottawa

Il y a un peu plus de deux semaines, la ministre ontarienne du Patrimoine, du Tourisme, de la Culture et des Sports, Lisa MacLeod, a offert l'aide de son gouvernement pour remettre le train léger sur la bonne voie. Cette aide ne s'est pas encore concrétisée pour l'instant.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transport en commun