•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier service de dépistage du VIH dans une pharmacie en Ontario

La vitrine d'une pharmacie.

À l'occasion de la Journée mondiale du sida, The Village Pharmacy, première pharmacie indépendante de Toronto spécialisée dans le traitement du VIH, a inauguré sa succursale sur la rue Yonge.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Gallorini

Marguerite Gallorini

À l’occasion de la Journée mondiale du sida, The Village Pharmacy à Toronto a ouvert une succursale sur la rue Yonge, et annoncé le lancement d'un service de dépistage du VIH.

C’est la première fois qu’un tel programme sans rendez-vous, avec des examens réalisés par un pharmacien, est offert au sein d’une officine.

Le nouveau programme est piloté sous la direction du Réseau ontarien de traitement du VIH, un organisme financé par le gouvernement de l'Ontario. Le deuxième emplacement en Ontario pour ce programme-pilote sera à Ottawa, et sera probablement lancé au cours de la nouvelle année.

Évolution de l’épidémie

Bien que les traitements s’améliorent et qu’un plus grand nombre de personnes y aient accès, le besoin pour plus de dépistage est encore présent, explique Zahid Somani, pharmacien et propriétaire de The Village Pharmacy.

Un homme répond aux questions d'une journaliste.

Zahid Somani, pharmacien spécialisé dans le traitement du VIH, est le propriétaire et gérant de The Village Pharmacy à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Gallorini

Malheureusement, l'épidémie de VIH n'est pas terminée. L'Ontario compte environ 800 nouvelles infections au VIH chaque année, dit-il. Cela se concentre notamment dans la Ville Reine alors que selon le bureau de la santé publique de Toronto, 521 cas de VIH y ont été signalés en 2018.

Ce que nous avons découvert, c'est qu'une personne séropositive sur sept ne sait pas qu'elle est séropositive. Alors si elle ne le sait pas, elle ne sait pas qu’elle doit suivre un traitement, et elle peut le transmettre à d'autres personnes.

Zahid Somani, pharmacien spécialisé dans le traitement du VIH

Une fois qu’une personne séropositive est sous traitement, rappelle le pharmacien, celle-ci n'est plus contagieuse. Ainsi, nous espérons faire en sorte que plus de personnes soient sous traitement, pour pouvoir améliorer leur vie.

Zahid Somani note aussi que la population atteinte est plus diverse. Bien qu’il existe encore des populations à risque, il y a par exemple un plus grand nombre de femmes atteintes par le VIH - celles-ci représentaient près de 20 % des personnes vivant avec le VIH entre 2013 et 2017, selon des données de Santé publique Ontario.

Besoin d’écoute

Don Semple, qui vit à Toronto depuis 57 ans, a été contaminé par le VIH il y a 20 ans à la suite d'un viol. Il est reconnaissant de l'appui que lui a toujours apporté The Village Pharmacy : Au début, c'était dur. J'étais dévasté, et très peu de gens étaient au courant. Au fil des ans, j'ai reçu du soutien, surtout de l'aide de mon médecin et de Zahid.

Un homme répond aux questions d'une journaliste.

Don Semple, qui vit à Toronto depuis 57 ans, est séropositif depuis 20 ans.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Gallorini

Une fois que j'ai réalisé que ce n'était plus une condamnation à mort, c'est devenu beaucoup plus facile à gérer. C'est beaucoup plus facile avec du soutien, bien sûr. Et avoir du soutien sous plusieurs formes - pas seulement dans un contexte médical - est aussi un élément important, selon lui.

Je ne l'ai pas dit à mes parents avant leur décès et ça m'a hanté. [...] J'aurais aimé m'asseoir et discuter avec eux et leur dire simplement : "J'ai peur de mourir". Mais j'ai finalement eu d’autres exutoires à travers des cliniques et des amis.

Don Semple, Torontois vivant avec le VIH

Kristyn Wong-Tam, conseillère municipale du centre de Toronto et présente lors de l’inauguration de la succursale, est ravie qu’une pharmacie indépendante spécialisée comme celle-ci puisse ouvrir sur l’artère de la ville Reine, afin de rendre l’accès aux soins plus aisé.

Une femme répond aux questions d'une journaliste.

Kristyn Wong-Tam, conseillère municipale pour le quartier 13 du centre de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Gallorini

D’ici à ce que nous trouvions un remède, les services et les entreprises comme celle-ci, mis au premier plan de la principale rue achalandée du Canada, sont d'autant plus importants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Soins et traitements