•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du sang neuf à Lamarche au lendemain de l’élection partielle

Une route de la municipalité de Lamarche est déserte.

Michel Morin représentera les secteurs de villégiature.

Photo : Radio-Canada

Catherine Paradis
Mis à jour le 

Les citoyens de Lamarche ont choisi d'élire Michel Morin, propriétaire d'un site d'hébergement touristique, comme conseiller municipal.

L’élection partielle a eu lieu dimanche et 67 % des électeurs se sont prononcés. Michel Morin a récolté 169 voix.

Il a devancé l'ex-directrice générale Fabienne Girard, qui a obtenu 150 voix pour terminer la course en deuxième position. Johanne Simard a quant à elle fini troisième avec 30 voix.

Mise à jour :

Une version précédente de cet article indiquait que Fabienne Girard tentait de se faire élire après s’être fait montrer la porte de la municipalité il y a deux ans. L'ex-directrice générale souligne qu'elle a elle-même décidé de quitter son poste, tel qu'indiqué dans une résolution adoptée à la séance du conseil municipal le 26 février 2018 (Nouvelle fenêtre).

Michel Morin remplace ainsi Martial Fortin, qui a démissionné pour une question de conflit d’intérêts.

Le propriétaire du gite Aux rêveries Cool avait déjà dénoncé le manque de transparence sous l’ancienne administration municipale de Lamarche.

La mairesse élue en 2017, Lise Garon, s’est d’ailleurs réjouie du résultat du vote de dimanche.

L’élection de M. Morin est une très bonne nouvelle pour la municipalité, a confié la mairesse lundi matin. Il habite un secteur de villégiature et comme homme d'affaires, il a beaucoup contribué au développement touristique.

Lamarche a connu son lot de conflits politiques par le passé. La municipalité avait même été mise sous tutelle en 2011.

Récemment, la mairesse Lise Garon a aussi été la cible de pressions pour qu'elle quitte le conseil municipal.

Mme Garon souligne que l'élection de Michel Morin permet d'avoir un conseil municipal très représentatif et salue la course à trois qu'elle a vu comme un signe d'une bonne démocratie, même si elle craignait le retour de Fabienne Girard.

Elle conserve un poids politique important [en arrivant deuxième], ce qui va probablement l'encourager à se présenter aux prochaines élections dans deux ans, déplore-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale