•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écoles francophones de l'est de l'Ontario seront fermées en cas de grève le 4 décembre

Des enfants assis sur leur chaise dans la classe lèvent la main

Une classe d'école

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'avis de grève générale d'une journée prévue le 4 décembre par la Fédération des enseignantes et des enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (FEESO) force les conseils scolaires francophones de l'est de la province à fermer leurs portes pour la journée.

La FEESO ne représente pas les enseignants des écoles francophones, qui ont leur propre syndicat, mais représente plusieurs employés de soutien, notamment des aides aux enseignants, des secrétaires, des éducatrices et des préposés aux soins.

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) et le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) ont donc décidé de fermer leurs portes mercredi, leurs directions estimant que les écoles ne pourront assurer des services adéquats et la sécurité des élèves et du personnel.

Un homme avec des lunettes qui sourit en entrevue.

Le président de l'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario, Denis Chartrand, croit que tous les élèves doivent être traités de la même façon, ce qui force la fermeture des écoles.

Photo : Radio-Canada

Par exemple, en maternelle, ces classes-là ont des aides-enseignants, affirme Denis Chartrand, président de l'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario.

Il y aussi des élèves avec des besoins particuliers dans les classes qui ont des gens qui les aident dans leur éducation. Ces gens-là seraient en grève cette journée-là. C’est mieux que tous soient traités de la même façon, donc qu’il n’y ait pas d’école le 4 décembre, affirme M. Chartrand.

Les syndiqués de la FEESO ont voté pour un mandat de grève provincial la semaine dernière. Les enseignants ont soutenu la grève dans une proportion de 92 %.

Les deux directions de ces conseils scolaires affirment qu'ils espèrent une entente entre les parties avant mercredi. Dans un tel cas, les écoles seront ouvertes aux élèves normalement. Du côté du CEPEO, le personnel enseignant sera présent dans les écoles le 4 décembre, qu'il y ait grève ou non.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !