•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'une centaine de jeunes ont manifesté contre la surconsommation à Winnipeg

Des jeunes tiennent une banderole et des pancartes.

Une centaine de personnes ont manifesté contre la surconsommation devant le centre d'achat Polo Park à Winnipeg à l'occasion du Vendredi fou.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Radio-Canada

Plus d’une centaine de personnes, majoritairement des jeunes, se sont réunies lors du Vendredi fou devant le centre commercial Polo Park de Winnipeg pour manifester contre la surconsommation. Ce rassemblement était organisé par le groupe Jeunesse manitobaine pour l’action climatique.

Si le Vendredi fou est l'occasion pour certains de faire de bonnes affaires, pour le groupe, cette journée symbolise la pollution de la planète par la surconsommation.

Je veux que notre génération soit écoutée. Je suis terrifié de ce qui va venir pour la terre. On ne veut pas que notre planète meure.

Maysam Horriat, 10 ans
Un jeune garçon tient une pancarte parmi un groupe d'élèves.

Maysam Horriat, 10 ans, tenait à prendre part à la manifestation pour le climat lors du Vendredi fou à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Une délégation de l'université de Saint-Boniface s’est jointe à la mobilisation. La professeure de psychologie, Rhéa Rocque, était du nombre.

Le Vendredi fou c'est vraiment ce qui représente le mieux le problème dans notre société, qui est la surconsommation de produits dont on n'a pas nécessairement besoin, explique-t-elle. Des produits qui vont probablement juste finir par polluer et aboutir dans les dépotoirs.

Les clients venus au centre commercial ont été accueillis par les slogans pour l’environnement scandés des manifestants. Certains se sont joints au rassemblement.

Cinq étudiants avec des pancartes.

Une centaine de jeunes ont dénoncé la surconsommation lors du Vendredi fou à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Laïssa Pamou

Les manifestants ont également défilé à l'intérieur en chantant, munis de banderoles et d'affiches. La mobilisation s'est conclue par une danse et de la musique autochtone.

Un maillage à propos selon Mme Rhéa Rocque. Les cultures autochtones, ça fait longtemps qu’elles nous donnent ce message et qu'elles se battent pour l’action pour le climat, souligne-t-elle.

Le groupe Jeunesse manitobaine pour l’action climatique a profité de l'événement pour souligner aux chasseurs d'aubaines qu'il y a d’autres options. Il propose d'ailleurs un échange de vêtements et un atelier de couture à l'Université de Winnipeg jusqu'à samedi.

Dominique Carriere fait partie du groupe. Elle explique que ce rassemblement n'est pas contre les consommateurs. On voulait leur proposer d'autres options que de magasiner au Polo Park, souligne-t-elle. On a marché autour du centre d'achat et les gens étaient respectueux. Ils ont pris quelques secondes pour savoir ce qu'on faisait.

Avec les informations de Laïssa Pamou et Sophie Pelletier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Consommation