•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Langues officielles : Chris d’Entremont nommé porte-parole de l’opposition

Deux des trois députés conservateurs en Atlantique auront un rôle de porte-parole dans le cabinet fantôme de l'opposition.

Un partisan félicite Chris d'Entremont

Chris d'Entremont, du Parti conservateur, est le député de Nova-Ouest en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le nouveau député de Nova-Ouest, Chris d’Entremont, sera le porte-parole de l’opposition à Ottawa en matière de langues officielles, a annoncé vendredi le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer.

Dans le cabinet fantôme de l’opposition officielle, M. d’Entremont sera de plus responsable des sujets qui concernent l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA).

L’homme politique d’origine acadienne parle couramment le français et l’anglais.

Élu pour la première fois à la Chambre des communes le 21 octobre dernier, Chris d’Entremont a siégé à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse de 2003 à 2019 en tant que membre du Parti progressiste-conservateur de la province.

Les langues officielles sont importantes pour M. d'Entremont en tant qu'Acadien et ancien ministre des Affaires acadiennes, lequel a présenté la première loi sur les services en français de la Nouvelle-Écosse alors qu'il était ministre à l'Assemblée législative, écrit-on vendredi dans un communiqué provenant du bureau du député de Nova-Ouest.

Le seul élu conservateur en Nouvelle-Écosse affirme de plus avoir très hâte de se pencher sur le dossier de l’Agence de développement économique dans le cabinet fantôme de l’opposition officielle à Ottawa puisque, souligne le communiqué, il a critiqué et dénoncé l'absence d'un ministre à l'APECA.

Deux des trois autres députés du Parti conservateur élus en Atlantique lors des dernières élections fédérales héritent d’un rôle de porte-parole au sein du cabinet fantôme d’Andrew Scheer.

Rob Moore sera porte-parole en matière de justice et au sujet des questions relatives au procureur général du Canada. Ancien ministre du gouvernement Harper, M. Moore avait été battu aux élections de 2015, mais il a regagné son siège dans la circonscription de Fundy Royal, au Nouveau-Brunswick, le mois dernier.

En dépit de son absence de la Chambre des communes, il avait été porte-parole de l’opposition pour les provinces de l’Atlantique durant le premier mandat du gouvernement Trudeau.

John Williamson, député de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, est quant à lui nommé porte-parole de l’opposition en matière de travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Politique fédérale