•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rodrigue Wapistan veut finalement rester chef de Nutashkuan

Rodrigue Wapistan est chef du conseil de bande de Nutashkuan.

Rodrigue Wapistan, chef du conseil de bande de Nutashkuan.

Photo : Radio-Canada

Djavan Habel-Thurton

Le chef démissionnaire de la communauté innue de Nutashkuan, Rodrigue Wapistan, semble être revenu sur sa décision de quitter son poste et dit vouloir demeurer chef.

Dans une courte publication sur son compte Facebook, il indique avoir été élu démocratiquement et dit vouloir poursuivre son mandat jusqu’aux prochaines élections en juillet 2020.

M. Wapistan avait annoncé sa démission mercredi matin, toujours sur son compte Facebook.

La décision faisait suite à son arrestation par la Sûreté du Québec, mardi soir, pour menaces, voie de fait et intimidation. M. Wapistan n’a toutefois pas comparu. Il a été libéré peu de temps après son arrestation alors qu’il était toujours sur le territoire de Nutashkuan.

Les policiers qui ont procédé à l’arrestation disent avoir été intimidés par un attroupement de personnes qui réclamaient la libération immédiate du chef et ont été contraints à laisser aller le suspect sommairement.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) doit maintenant déterminer si des accusations seront portées contre lui. La SQ explique que trois options se présentent au DPCP : refuser toute poursuite contre le suspect, décider de poursuivre le suspect ou demander un complément d'information aux policiers avant de prendre une décision.

Vendredi matin, le chef a convoqué les membres de sa communauté à une assemblée à huis clos où il semble avoir annoncé sa volonté de rester chef. Aucune autre information n'a filtré de cette rencontre.

Rodrigue Wapistan en est à son quatrième mandat de deux ans à la tête de Nutashkuan. Il est chef depuis 2012.

M. Wapistan n'a pas répondu aux demandes d'entrevue de Radio-Canada.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Côte-Nord

Autochtones