•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vendredi fou : des militants écologistes frappent à Québec

Des militants environnementalistes lors d'une action dans un centre commercial de Québec

Des militants environnementalistes ont tenu une action au centre commercial Laurier Québec pour dénoncer la consommation excessive lors du Vendredi fou

Photo : Radio-Canada / Marc-André Turgeon

Radio-Canada

Une centaine de militants écologistes ont manifesté contre la surconsommation vendredi après-midi à Place Sainte-Foy et Laurier Québec, au moment où des milliers de clients profitaient des bas prix du Vendredi fou.

En début d'après-midi, des militants du mouvement écologiste Extinction Rebellion ont tenu une première action à Laurier Québec en se couchant au sol pour dénoncer les comportements des consommateurs.

Notre temps est compté, pouvait-on lire sur une immense affiche déployée pour l'occasion.

La militante Célestine Uhde, du groupe Extinction Rebellion, a profité de cette action pour rappeler les bienfaits de la réutilisation à l'approche du temps des fêtes.

Plutôt que d’acheter du matériel, d’acheter des choses neuves, quelque chose qui fait très plaisir, c’est d’offrir du temps. [...] Allez faire une sortie ensemble, allez au cinéma ensemble [...] jouer à des jeux de société, a-t-elle affirmé.

On peut aussi réutiliser, utiliser les ressources qu’on a chez nous, les matières qu’on a chez nous, les trucs qui traînent dans notre grenier, a ajouté la jeune femme.

Puis, vers 14 h 30, des militants du groupe La planète s'invite à l'Université ont pénétré d'un pas rapide dans Place Sainte-Foy pour perturber les activités des nombreux détaillants.

Les manifestants ont circulé en plein de cœur de l'établissement pendant plusieurs minutes, avant d'être interceptés par les policiers et escortés vers une sortie.

Des manifestants protestent dans les environs de Place Ste-Foy

Aucune arrestation n'a été effectuée

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

Tout en brandissant des pancartes, ils souhaitent dénoncer la surconsommation attribuable à cette journée décriée par plusieurs écologistes.

Aucune arrestation n'a été rapportée à la suite de ces coups d'éclat.

À Montréal, des militants écologistes ont également profité du Vendredi fou pour envoyer leur message aux consommateurs en quête d’aubaines. Ils étaient notamment massés vers 6 h 30 devant le détaillant d’articles électroniques Best Buy de la rue Sainte-Catherine.

Le Conseil canadien du commerce de détail estime que les Québécois dépenseront 39 % de leur budget moyen de 507 $ pour leurs emplettes de fêtes à l'occasion du Vendredi fou, soit 3 % de plus qu'en 2018.

Avec les informations de Pascal Poinlane

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Environnement