•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travaux pour parer au manque d’hébergement en centre jeunesse

Le Pavillon Richelieu augmentera son nombre de chambres pour répondre à la demande en hébergement.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Des travaux seront lancés la semaine prochaine pour créer plus de places d'hébergement au Pavillon Richelieu à Baie-Comeau, alors que les centres jeunesse de la Côte-Nord sont pleins depuis plusieurs mois.

Certaines unités débordent et les employés doivent mettre les bouchées doubles pour bien encadrer les jeunes. Le Pavillon Richelieu accueille présentement une vingtaine de filles de 12 à 17 ans. Pourtant, le centre jeunesse n'a que 12 places dans cette unité.

Il n’est pas dans la pratique du Pavillon Richelieu de refuser des admissions par manque d’espace, explique Marie-Josée Dufour, directrice adjointe du programme jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord. On a comme prérogative qu'on ne peut pas laisser des jeunes avec une ordonnance de placement chez eux. Pour nous, notre prémisse, c'est de ne pas faire de liste d'attente, affirme la directrice.

Une unité d'hébergement supplémentaire a été aménagée temporairement à l'intérieur du centre jeunesse, mais les adolescentes y ont moins d'intimité.

Quelques filles sont dans un espace un peu plus grand où l'on a dû mettre des paravents pour créer de nouvelles chambres.

Marie-Josée Dufour, directrice adjointe du programme jeunesse du CISSS de la Côte-Nord

Les travaux qui débuteront sous peu permettront d’aménager de nouvelles chambres, une cuisine et un salon.

Besoin d’effectifs

Un plus grand nombre de jeunes signifie également qu'un plus grand nombre d'employés est requis pour assurer leur accompagnement et leur surveillance.

La directrice adjointe du programme jeunesse explique que le CISSS de la Côte-Nord tente d’augmenter ses effectifs pour pallier le besoin grandissant.

Pour les agents d'intervention, tous ceux qui étaient à temps partiel, on a offert de rehausser à temps complet. On a ajouté des effectifs au niveau des agents et aussi c'est sûr qu'on a besoin de plus d'effectifs au niveau des éducateurs, raconte-t-elle.

Marie-Josée Dufour du CISSS Côte-Nord

Plus d'employés seraient nécessaires, estime la directrice adjointe du programme jeunesse du CISSS de la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Des employés fatigués

Le vice-président du secteur ouest du conseil central de la CSN sur la Côte-Nord, Sébastien Lebreux, soutient que cette surcharge de clientèle à un impact sur la santé des employés que représente son syndicat.

C'est la fatigue. C'est le climat qui devient lourd pour les travailleurs et travailleuses. C'est la surcharge, puis là les gens sortent en maladie. Les gens démissionnent. On a eu des démissions, puis les gens changent de mission.

Sébastien Lebreux, vice-président du secteur ouest du conseil central de la CSN sur la Côte-Nord
Sébastien Lebreux, vice-président du secteur ouest du conseil central de la CSN sur la Côte-Nord.

Même si le service aux jeunes est assuré, le manque d'effectifs à un impact sur les employés, pense M. Lebreux.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

M. Lebreux affirme que la situation en pousse même certains à aller travailler ailleurs.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Établissement de santé