•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi les tempêtes viennent souvent de l’Ouest?

Des voitures à la queue leu leu sous la neige.

La prudence s'imposera sur les routes ce matin.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Francesca Mérentié

Les provinces de l’est du Canada reçoivent souvent des dépressions en provenance de l’ouest puisque la circulation atmosphérique se fait d’ouest en est en général, selon le météorologue d’Environnement et Changement climatique Canada Peter Kimbell.

L’Ontario est un habitué des dépressions en provenance du Colorado [un État de l'Ouest américain] parce que cette région se situe dans une zone de bataille entre une masse d’air en provenance du golfe du Mexique, qui est chaude et humide, et une masse d’air en provenance du nord, qui est sèche et plus froide.

Gerald Cheng, météorologue, Environnement et Changement climatique Canada

Une dépression du Colorado peut apporter de la neige, de la pluie, de la pluie verglaçante ou du grésil. En général, sa trajectoire fournit de la neige au nord et des précipitations sous forme de pluie dans les régions un peu plus chaudes, comme dans le corridor des Grands Lacs.

Terrain, arbres et enclos enneigés, sous un ciel nuageux à Hearst.

Un terrain enneigé à Hearst lors de la troisième tempête hivernale de novembre 2019

Photo : Nancy Leduc

La circulation atmosphérique peut changer de trajectoire lors des tempêtes importantes, selon Peter Kimbell. Elle peut provenir du Texas, dans le sud-ouest des États-Unis, et se rendre vers le nord-est du Canada. Ce genre de perturbation est plutôt rare, selon lui.

Lorsque cela se produit, il y a énormément d’humidité en provenance du golfe du Mexique, ajoute M. Kimbell. Ce qui produit des chutes de neige très importantes en Ontario quand la température y est suffisamment froide.

Les tempêtes importantes sur l’Ontario sont souvent des tempêtes en provenance du Texas.

Peter Kimbell, météorologue d’Environnement et Changement climatique Canada

Il y a aussi les tempêtes en provenance de l’Ouest canadien, nommées « clippers de l’Alberta ».

Lorsque la circulation vient plutôt de l’Ouest canadien, soit de l’Alberta vers l’Ontario, on fait face à des masses d’air plus froides et plus sèches, explique Gérald Cheng.

Les tempêtes en provenance de l’Alberta sont moins puissantes que celles en provenance des États-Unis, selon lui. Gerald Cheng précise qu’il y a des variations comme l’effet de lac, en Ontario, qui pourraient augmenter la chute de neige lors d’un clipper albertain.

Par exemple, le 28 janvier 2019 à Toronto, un clipper de l’Alberta apporta 33 cm de neige. Un phénomène exceptionnel, selon M. Cheng.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Conditions météorologiques