•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La communauté salue la décision de la France de maintenir son consulat en Atlantique

Consulat de France à Moncton.

En plus de son ambassade à Ottawa, la France compte cinq consulats au Canada.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Le gouvernement de la France a décidé de ne pas fermer son consulat général en Atlantique, en fin de compte.

Plusieurs d’entre vous ont appelé mon attention sur la fermeture du consulat général à Moncton, et je vous annonce que j’ai pris la décision de ne pas le fermer, a déclaré le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, vendredi, durant des discussions au Sénat de France.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors d'une conférence de presse.

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian (archives)

Photo : Reuters / Mohamed Abd El Ghany

Le député des Françaises et des Français d'Amérique du Nord et président de la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale française, Roland Lescure, appuyait le maintien du consulat. Environ 500 Français sont inscrits au consulat, ce qui est un faible nombre pour le garder ouvert, explique le député, mais il dit qu'il faut aussi tenir compte des relations avec l'Acadie.

Roland Lescure à l'Assemblée nationale

Le député des Français, Roland Lescure (archives)

Photo : AFP / Christophe Archambault

D’un autre côté, on sait bien que Moncton, c’est plus que ça. C’est le Nouveau-Brunswick, c’est l’Acadie, c’est la Francophonie, c’est la langue française, ce sont des relations historiques, y compris sur le terrain avec des communes de France qui sont jumelées avec des communes au Nouveau-Brunswick avec des relations culturelles.

Roland Lescure, député des Françaises et des Français d'Amérique du Nord

Moi, j’ai plaidé pour qu’on garde cette représentation, cette présence de la France formelle à Moncton, malgré le fait que d’un point de vue budgétaire et opérationnel il y a peu de Français qui sont sur place, ajoute Roland Lescure.

L'administration consulaire française avait annoncé en octobre la décision de fermer le consulat de Moncton en 2022. Les communautés acadiennes et des immigrants et travailleurs français au Canada ont demandé de préserver le seul consulat de France dans la région de l’Atlantique.

Une mobilisation qui a porté fruit

La mobilisation de la communauté a produit les effets escomptés, selon le conseiller consulaire pour les Français du Canada, Yan Chantrel.

J’avais moi-même initié une pétition qui avait réuni plus de 3000 signatures de différentes personnalités, que ce soit en Acadie, au Nouveau-Brunswick ou même dans l’ensemble des provinces atlantiques. Donc, ç’avait vraiment fait un très large écho puis ç’a été remis justement au ministre lui-même il y a quelques jours. Donc, l’ensemble des mobilisations, l'ensemble d’élus ou autre a porté fruit finalement, et ils ont entendu raison par rapport à ça. C’est une bonne nouvelle, affirme Yan Chantrel.

Nous pouvons nous féliciter de cette décision qui va dans le bon sens pour notre communauté dans les provinces atlantiques. Restons vigilants et continuons la lutte pour que le consulat de France à Moncton soit doté d'un service consulaire et de véritables ressources pour son développement.

Yan Chantrel, conseiller consulaire pour les Français du Canada

Enthousiasme unanime en Acadie

L’écrivaine acadienne Antonine Maillet est convaincue que les demandes de l’Acadie pour le maintien du consulat ont pesé lourd dans la balance pour que la France revienne sur sa décision.

Antonine Maillet.

« Gardons une présence de la France en Acadie, officielle. Il justifie les liens qui sont là pour dire aux Acadiens qu’on est encore un peuple », affirme l'écrivaine Antonine Maillet au sujet du consulat.

Photo : Radio-Canada

J’ai appris la nouvelle tout à l’heure, oui, que le consulat va demeurer en Acadie et ç'a été un bon moment pour moi, un moment de bonheur et surtout, une sorte de reconnaissance à l’Acadie qui réagit à des annonces comme celle-là. Je suis très heureuse de voir que tout le monde, de tous les niveaux de la société, a réagi très, très vite et n’a pas accepté cette décision de la France, et pour les bonnes raisons, dit-elle.

La communauté d'affaires du Nouveau-Brunswick s'était dite très inquiète de l'annonce de la fermeture, mentionnant le fait que 57 entreprises néo-brunswickoises font du commerce avec la France. C'est donc sans surprise que la Chambre de commerce du Grand Moncton (CCGM) a fait savoir son ravissement quant à la décision de maintenir ouvert le consulat de France à Moncton.

Nous nous réjouissons que la communauté d’affaires du Grand Moncton puisse compter sur un service de première ligne lui donnant accès à des échanges commerciaux avec la France grâce à la présence du consulat à Moncton, déclare John Wishart, président-directeur général de la CCGM.

La représentants de l'Acadie abondent dans le même sens.

Cette institution représente un canal diplomatique et économique très important entre l'Acadie et l'Hexagone. Alors que nous nous réjouissons de cette nouvelle, songeons également à l'importance de la revitalisation institutionnelle et aux manières dont cette nouvelle pourrait servir pour revigorer les relations économiques et culturelles entre l'Acadie et la France, affirme le Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick.

Avec cette décision, la France vient confirmer l'attachement et la valeur qu'elle accorde aux relations qu'elle entretient avec le peuple acadien.

Louise Imbeault, présidente de la Société nationale de l'Acadie

Les autres consulats français au Canada se trouvent à Québec, à Montréal, à Toronto et à Vancouver. L’ambassade de France est à Ottawa.

Avec des renseignements de Margaud Castadère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique internationale