•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Opération « Alcool et drogue au volant, c’est criminel » est lancée

Une voiture de police en avant-plan. Des voitures circulent à droite.

En vertu de nouvelles dispositions, tous les conducteurs peuvent être appelés à souffler dans l'éthylomètre, même s'ils ne montrent pas de signe d'intoxication.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une cinquantaine de policiers de partout au Québec ont convergé vers Trois-Rivières jeudi soir. C’était dans le cadre de l’opération concertée nationale Alcool et drogue au volant, c’est criminel qui est en cours jusqu’au 2 janvier.

Cette année, 16 corps policiers, des représentants de la Société de l’assurance automobile du Québec, de Contrôle routier Québec et l’Association des directeurs de police du Québec participent à l’opération. L'organisme Nez rouge est aussi de la partie.

Vers 19h, tous se sont dirigés au pied du pont Laviolette, pour y ériger un barrage routier afin de rappeler aux automobilistes que prendre le volant après avoir consommé de l’alcool, de la drogue ou une combinaison des deux n’est pas une option.

Le capitaine Paul Leduc de la Sûreté du Québec.

Le capitaine Paul Leduc, chef de service au service de la sécurité routière à la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Léger

Soyez prudent et revenez-nous en vie!

Capitaine Paul Leduc, chef de service de la sécurité routière pour la Sûreté du Québec

Le capitaine Paul Leduc, chef de service de la sécurité routière pour la Sûreté du Québec, explique qu’il y a encore trop d’accidents reliés aux facultés affaiblies. Il y a tellement de moyens aujourd’hui, des taxis, UBER, nez rouge, couchez chez un ami, vous savez les moyens, il n’en manque pas.

En vertu de nouvelles dispositions, tous les conducteurs peuvent être appelés à souffler dans l'éthylomètre, même s'ils ne montrent pas de signe d'intoxication. C’est la même infraction que ce soit par la drogue ou pas l’alcool, dit-il. Et nos policiers sont maintenant formés pour détecter les gens qui ont consommé des drogues au volant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Prévention et sécurité