•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans l’antre du musée paléontologique Royal Tyrrell

Le Musée de paléontologie Royal Tyrrell de Drumheller est situé à Drumheller, à 110 kilomètres au nord-est de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Nassima Way

Situé à quelques heures au nord-est de Calgary, au coeur des badlands de l’Alberta, le musée Royal Tyrrell est l’un des plus grands musées de paléontologie au monde. Il a ouvert ses portes en 1985 et a reçu depuis plus de 600 000 visiteurs.


1. Le laboratoire de préparation

Trois scientifiques travaillent sur des fossiles.

Le musée Royal Tyrrell est aussi un centre de recherche scientifique. Le laboratoire reçoit annuellement plus de 2000 spécimens à étudier.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Le musée possède un laboratoire de préparation en paléontologie pour terminer le dégagement du fossile. Ce dégagement commence à l’extraction sur le terrain quand il est découvert. Une fois prêt à être transporté, il est envoyé dans un laboratoire de préparation pour son dégagement final. Cette dernière étape est très délicate.


2. Le travail de dégagement

Un homme portant un masque gratte un fossile à l'aide d'un instrument électrique.

Un paléontologue étudie les animaux et les végétaux fossilisés. Les découvertes paléontologiques permettent de retracer l'évolution de l'humanité.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Le paléontologue utilise plusieurs petits outils, car certains fossiles sont très fragiles, surtout les fossiles d’oeufs. Parmi ces outils, on retrouve le stylo graveur qui permet de retirer la gangue, la matière qui enveloppe le fossile.


3. La mise en valeur du fossile

Une main tient un scalpel et gratte le fossile.

Gratter délicatement les dépôts de sédiments permet de dégager le fossile.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Les paléontologues se servent aussi d'instruments de chirurgie comme un scalpel. Ce dernier est utilisé pour gratter les couches de sédiments qui se sont accumulées pendant plusieurs ères. Ce travail de minutie peut prendre plusieurs mois. Il faut jusqu'à cinq ans pour préparer certains spécimens.


4. Les squelettes complets

Un homme gratte un animal fossilisé.

Sept scientifiques travaillent au Musée de paléontologie de Drumheller. Leur expertise est reconnue au monde entier.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Les paléontologues travaillent sur des spécimens qui datent de 505 millions d’années à 12 000 ans. La majorité de ces fossiles ont été trouvés en Alberta, dans le parc provincial Dinosaur. D’ailleurs, plus de 150 squelettes complets de dinosaures ont été mis au jour en un siècle de fouilles dans la province.


5. L' exposition au musée

Un squelette de dinosaure.

Le musée Royal Tyrell possède 160 000 spécimens d'animaux fossilisés.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Une fois la préparation terminée, les scientifiques examinent le spécimen pour trouver des traces de nourriture, de végétation et d'autres détails afin d’analyser ces traces du passé et de tenter de comprendre l’environnement dans lequel ces animaux ont évolué. Une fois la recherche finie, certains spécimens sont exposés.

Plus de 40 squelettes complets de dinosaures sont présentés au musée Royal Tyrrell. C’est l'une des plus grandes collections au monde.

Avec des informations de Vincent Bonnay


Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Paléontologie