•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet Énergie Saguenay de GNL Québec suscite des inquiétudes pour le tourisme

Des bateaux voguent dans le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.

Le projet d'usine de transformation du gaz naturel verrait le jour à proximité du fjord du Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Alexandre Shields

Radio-Canada

Le projet Énergie Saguenay, qui vise l’implantation d’une usine de liquéfaction du gaz naturel à La Baie et l'aménagement d'un gazoduc de plus de 750 kilomètres entre la région et le nord-est de l'Ontario, inquiète des membres de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ces préoccupations ont été formulées par l’organisation dans un mémoire remis à la défunte Agence canadienne sur l'évaluation environnementale en juin dernier. L'organisme est devenu l'Agence d'évaluation d'impact du Canada.

Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean ne se positionne ni pour ni contre le projet. Le regroupement d’entreprises touristiques qui compte 515 membres rappelle cependant que la région mise sur quatre créneaux d'excellence, dont celui du tourisme d'aventure et de l'écotourisme.

Ce secteur regroupant 60 entreprises est celui qui connaît la croissance la plus importante. Un sondage réalisé auprès des visiteurs démontre que 52 pour cent des touristes ont affirmé être venus dans la région parce qu’ils étaient attirés par les paysages.

On a une carte postale inouïe ici. C'est d'ailleurs une reconnaissance qu'on a de la part de la clientèle internationale et la préoccupation principale, c'est de ne pas défigurer notre magnifique région, explique la présidente de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Lily Gilot.

Une carte du Saguenay-Lac-Saint-Jean permet de voir les emplacements où les installations projetées par GNL Québec, Métaux BlackRock et Arianne Phosphate pourraient voir le jour.

GNL Québec, Métaux BlackRock et Arianne Phosphate prévoient de mettre en place des installations sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada

Parmi les entreprises qui pourraient subir les impacts négatifs de l'implantation d'une usine de gaz naturel liquéfié se trouvent la Pourvoirie du Cap au Leste et le Parc Aventures Cap Jaseux. Le site touristique de Saint-Fulgence se trouve, quant à lui, directement en face du lieu où GNL Québec projette de construire son usine.

Le maire de Saint-Fulgence, Gilbert Simard, siège au sein du comité Je crois en ma région. Il estime néanmoins qu'il faut faire preuve d'ouverture envers ceux qui critiquent les grands projets.

J'ai invité le porte-parole de la Coalition Fjord, [Adrien Guibert-Barthez, NDLR], à venir faire une présentation devant le comité. Il y a des gens qui me disent : ''Qu'est-ce qu'il pourrait faire ici?''. Or, on a eu des présentations d'Arianne Phosphate, de Métaux BlackRock et de GNL Québec. Pourquoi n’aurait-on pas des présentations de personnes qui ont des arguments à mettre sur la table et qui veulent en discuter?, relève M. Simard.

L'industrie touristique au Saguenay-Lac-Saint-Jean engendre des retombées économiques de 250 millions de dollars annuellement et emploie 3600 personnes.

D'après le reportage de Jean-François Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Tourisme