•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un « nouveau » MIFO à presque deux fois le prix

Un édifice gris avec une affiche du MIFO.

L'édifice du MIFO à Orléans (archives)

Photo : Radio-Canada / Kevin Sweet

Radio-Canada

Le Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO) estime que son nouveau centre multidisciplinaire coûtera 24,7 millions de dollars à construire. Au moment de son annonce, en 2018, on estimait plutôt que le projet allait coûter 14 millions de dollars.

Le MIFOa lancé, jeudi soir, la campagne publique « Acteurs du Mouvement » pour financer le projet de construction de son nouveau centre multidisciplinaire, dont l’ouverture est souhaitée pour l'automne 2023.

En avril 2018, leMIFO annonçait un projet de 14 millions de dollars visant à construire un nouveau centre plus grand et répondant davantage à ses besoins.

En 2018, le prix qu’on avait était évalué en fonction de travaux réalisés en 2016, et l'évaluation de coûts avait été faite en 2016, a expliqué la directrice générale du Mouvement, Marie-Claude Doucet.

Le coût qu’on regarde aujourd'hui, c’est un coût qui est évalué pour 2021, qui est l’année prévue pour le début des travaux, a-t-elle ajouté. Les estimations ont également bondi en raison de la décision d'inclure dans le projet un gymnase double, plutôt qu'un gymnase simple tel qu'initialement prévu.

Des demandes aux trois ordres de gouvernement révisées à la hausse

L'an dernier, la Ville d’Ottawa s’était engagée à investir 529 000 $ destinés à l’ajout d’un gymnase dans le nouveau centre à construire. Une subvention totalisant 4,2 millions de dollars était également promise dans le budget 2018 déposé par le gouvernement libéral de Kathleen Wynne. Or, à l’élection du gouvernement de Doug Ford, au mois de juin de cette année-là, la somme n’a pas été octroyée, marquant un retour à la case départ.

En mars 2019, l’organisation — qui fêtait ses 40 ans d’activités — était toujours à la recherche de financement pour son projet encore évalué à ce moment-là à environ 15 millions de dollars.

La première pelletée de terre aurait lieu au cours de l’été 2021.

Le partenariat négocié avec la Ville d’Ottawa prévoyait déjà un investissement d’un peu plus de 500 000 $, mais une nouvelle demande a été formulée afin de porter l’investissement municipal à 2 millions de dollars.

Le MIFO réclame également une subvention de 8,24 millions de dollars au gouvernement de l’Ontario — demande faite au Programme d’infrastructure Investir dans le Canada (PIIC) — ainsi qu’un montant de 11,98 millions au gouvernement fédéral.

L’organisation est encore en attente de confirmations de la part des trois ordres de gouvernement et espère recevoir des réponses au cours de l’année 2020.

Le MIFO se tourne vers le public

Jusqu’à présent, le MIFO a pour sa part réussi à amasser 1,9 million de dollars pour le projet. L’organisation lance donc la campagne de financement Acteurs du mouvement, espérant ainsi recueillir la somme manquante pour atteindre son objectif fixé à 2,5 millions de dollars.

Le MIFO estime que ses locaux actuels, désuets et trop petits, freinent sa croissance et ne lui permettent pas de réaliser son mandat visant à offrir l’accès aux arts et à la culture aux communautés francophones de l’Ontario.

Il veut bonifier son programme annuel, comprenant entre autres des cours et activités de loisirs, des spectacles, du cinéma et des expositions d’art visuel.

L'organisme n'a cependant aucun croquis ni maquette à présenter aux donateurs potentiels. Le président de la campagne, Sébastien Lorquet, a tout de même bon espoir que la réputation du MIFO suffira à amasser les sommes nécessaires.

On vend [au public] notre engagement envers le MIFO, ce que le MIFO fait depuis 40 ans, les projets qu’on réalise, l’importance pour l’ensemble de la communauté. Et ça, les gens y croient énormément, a-t-il fait valoir.

Avec les informations de Kevin Sweet et Christelle D'Amours

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Arts de la scène