•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régis Labeaume défend bec et ongles les subventions récurrentes au Diamant

Régis Labeaume, maire de Québec

Régis Labeaume, maire de Québec

Photo : Radio-Canada

Olivier Lemieux
Jonathan Lavoie

Le maire de Québec digère mal les critiques qui reprochent à son administration d’octroyer une subvention de 50 000 $ par année au théâtre Le Diamant.

J'ai l'impresion qu'on recule 30 ans en arrière. On a encore une petite droite toxique qui tente de se faire du capitale politique sur la culture, a lancé Régis Labeaume après une série de questions posées par l’opposition lors du plénier sur les budgets qui seront alloués à la culture en 2020.

Il rappelle que tous les théâtres de la ville de Québec reçoivent une subvention annuelle pour les aider à boucler leur budget de fonctionnement. Normalement, les boîtes en culture on droit à 3 % à 5 %, eux ils ont 1 %, justifie le maire Labeaume.

Tout le monde a accepté ça au Québec que la culture, dans un milieu francophone dans une mer anglophone, il fallait la soutenir et que ça ne faisait pas de profits.

Régis Labeaume, maire de Québec

Le chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville, Jean-François Gosselin, juge que les arguments du maire sont plutôt faibles.

Le maire est incapable de justifier pourquoi il donne 50 000 $ au Diamant. Sa raison, c'est parce qu'il en donne aux autres il faut qu'il en donne à eux aussi. Est-ce qu'ils en ont besoin? C'est ça la question, fait valoir l’élu de Québec 21.

027A7579-F1BE-4907-A776-32E3CE4DFB29

le diamant théâtre bâtiment soir

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Subventions passées

Le déboursé annuel de 50 000 $ s’ajoute aux 7,5 millions de dollars déjà investis par l’administration Labeaume dans le projet.

Ce nouvel appui financier survient dans un contexte où la direction du Diamant peine à respecter le budget de construction du bâtiment.

Le mois dernier, Radio-Canada révélait que l’enveloppe de 57 millions ne sera pas suffisante.

Le directeur général du Diamant, Bernard Gilbert, indiquait alors que la surchauffe dans l’industrie de la construction de Québec et le manque de main-d’œuvre avait gonflé les coûts de plusieurs contrats, augmentant le budget global du chantier.

Pour sortir le Diamant de l’impasse, le gouvernement Legault a confirmé une aide d’urgence de 1,9 million de dollars.

L’administration Labeaume a pour sa part accepté de décaisser 500 000 $ en surplus des 7 millions déjà injectés dans le projet.

À ce moment, Régis Labeaume qualifiait l’aide de la Ville de finale et affirmait avoir bougonné en prenant connaissance des difficultés financières du Diamant.

La direction de l'institution s’est engagée à faire le point sur ses états financiers au début de 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale