•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agir pour la planète... une coupe de cheveux à la fois

Une coupe de cheveux

Photo : iStock / iStockphoto

Maxime Denis

Une action aussi banale que de se faire coiffer peut avoir des conséquences sur l'environnement. Voici quelques pistes de solutions vertes mises en place par les salons de beauté.

Depuis 2013, l'entreprise canadienne Green Circle a permis de détourner près d'un million de kilogrammes de déchets venant des salons de beauté, de coiffure et des spas.

La copropriétaire du salon La Belle et la tête, à Limoilou, Caroline Gauthier, a payé 350 $ pour adhérer au mouvement. Les clients contribuent à l'initiative en déboursant 1 $ de plus sur leur facture.

Les sommes amassées servent notamment à récupérer ou à réutiliser les cheveux coupés ainsi que les tubes et papiers d'aluminium contaminés par la coloration.

On recycle les cheveux dans un compartiment juste pour les cheveux. On fait la même chose avec les restants de colorations qui restent dans nos bols après utilisation. Donc on ne les jette pas dans le lavabo ni dans la salle de bain, explique-t-elle.

Un îlot de récupération de cheveux et de colorations.

Un îlot de récupération de cheveux et de produits pour la coloration

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Les cheveux peuvent être expédiés à des compagnies qui vont les reprendre afin de fabriquer des perruques pour les personnes atteintes du cancer, notamment.

Mais, les cheveux peuvent aussi être utilisés comme filets contre les déversements de pétrole dans l'océan. Avec 450 g de cheveux, le filet peut absorber jusqu'à quatre litres de pétrole.

Les tubes et le papier d'aluminium souillés, eux, n'ont pas besoin d'être transportés pour être recyclés par Green Circle, explique Caroline Gauthier. Ils peuvent être mis au recyclage ordinaire.

Pour ce qui est des produits de coloration, l’entreprise canadienne s'assure qu'ils soient réutilisés pour en faire de l'asphalte, souligne-t-elle.

Green Circle en chiffres

- 282 salons au Québec, 795 ailleurs au Canada et 1005 aux États-Unis

- 398 kg de déchets récupérés chaque minute en Amérique du Nord

- Augmentation de 51 % du nombre de déchets détournés des sites d'enfouissement entre 2016 et 2018

Un salon de coiffure.

ll est possible d'être un salon de beauté plus soucieux de l'environnement.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Les grandes marques participent elles aussi au mouvement.

Certaines vont offrir le remplissage de leur bouteille pour miser sur la réutilisation. D'autres vont proposer des bouteilles entièrement faites à partir de plastique recyclé des océans.

Il y a même beaucoup de colorations végétales qui sont mises en marché. De plus en plus, les compagnies veulent faire une différence, souligne Catherine Gauthier. Nous, ici, on essaie d'utiliser des produits qui s'en vont vers ça, des compagnies qui sont portées vers ça.

Son salon propose des produits qui sont faits de matières recyclées et recyclables à 100 %.

Nous avons aussi des produits 100 % végétaliens, donc on a vraiment beaucoup d'options, je trouve ça vraiment intéressant.

Les clients qui ont utilisé ses produits n'ont pas remarqué de différence en comparaison avec les produits habituels, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Matières résiduelles