•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 2e création « intergalactique » pour l’Artishow

Un comédien portant un costume futuriste vert métallique.

Dans la nouvelle création de l'Artishow, des comédiens sont sur scène et d'autres sont projetés sur écran géant.

Photo : Radio-Canada

Christelle D'Amours

Imaginez des costumes illuminés et aussi farfelus que ceux des animateurs dans Hunger Games, ainsi que des personnages virtuels interagissant avec ceux sur scène dans un décor futuriste multimédia : c’est la nouvelle proposition de l’Artishow pour les 6 à 11 ans. Le spectacle de théâtre musical Chanteurs de pomme, celui-là même qui a donné naissance à l’organisme, reprendra vie lors d’une grande première ce dimanche 1er décembre à la salle Jean-Despréz.

L’histoire se déroule en l’an 2999. Tram veut participer à un grand concours de chant intergalactique dans lequel des étoiles montantes s’affrontent pour s’illustrer. Sa grande rivale, Sméraldine, complote alors pour effacer sa mémoire, forçant le jeune garçon à s’allier à ses amis pour la retrouver.

Le concept de la téléréalité est transposé dans le futur, tout en forçant le jeune spectateur à réfléchir sur l’évolution de l’humanité. L’intrigue futuriste mêlant soif de vedettariat, amitié et langage numérique prend vie grâce à des comédiens de l’Outaouais, à l’exception d’une artiste suisse.

Le comédien principal, Jordan Donoghue, qui a joué dans Fame et à qui on a confié le rôle de Tram, doit notamment interagir avec des personnages virtuels.

C’est un gros défi! affirme le metteur en scène Tristan Paquin-Donoghue.

Ce dernier précise que les costumes illuminés et les outils techniques nécessaires au jeu ajoutent aussi un degré de difficulté à la performance des comédiens devant public.

Des comédiens sur une scène portent des costumes illuminés.

Les comédiens partagent la scène avec des personnages projetés par la technologie multimédia.

Photo : Radio-Canada

Ils doivent être en synchronisation avec les personnages qui sont virtuels, donc c’est un gros défi, parce que ce sont eux qui doivent suivre un rythme et, en même temps, ne pas faire paraître qu’ils [en suivent un ].

Tristan Paquin-Donoghue, metteur en scène

Un « rideau » transparent traversé par des projections multimédias donne vie aux prestations de Geneviève Roberge-Bouchard - artiste gatinoise reconnue pour son duo avec Alain Barbeau - dans le rôle de Cadence, et de Laurence Latreille (Fugueuse, Mehdi et Val), qui incarne quant à elle Mémoire, entre autres.

Le travail est amorcé depuis plusieurs mois déjà à la salle Jean-Despréz, puisque l’Artishow y était en résidence. L’ensemble du spectacle est une grosse commande pour l’équipe qui redouble d’efforts avant la première prévue dimanche.On met beaucoup d’heures pour mettre toutes les pièces du casse-tête ensemble, parce qu’il y en a énormément, avoue le metteur en scène.

Une femme portant un costume futuriste apparaît sur un écran.

Les projections multimédia font vivre des personnages qui apparaissent un peu comme de hologrammes.

Photo : Radio-Canada

Une deuxième création originale en 30 ans

Le texte a été écrit en 1990. L’Artishow a été créé à cause de Chanteurs de pomme, rappelle d’ailleurs Tristan Paquin-Donoghue.

Ariane Gauthier (alias Ari Cui-Cui) et l’animateur Patrice Bélanger ont fait partie de la première mouture du spectacle. À l’époque, les jeunes comédiens voulant jouer dans la pièce ont eu besoin de formations en théâtre musical. Le projet a donné naissance à une école de comédie musicale, qui forme les jeunes et propose des créations professionnelles depuis 1991.

Un homme sourit devant les bancs rouges d'une salle de spectacles.

Tristan Paquin-Donoghue est le metteur en scène de la nouvelle création de l'Artishow.

Photo : Radio-Canada

La première production professionnelle de l’organisme intitulée Les Petites Pestes, présentée en série au cabaret La Basoche en 2017, est toujours en tournée. Chanteurs de pomme en formule 2.0 est la deuxième création originale de l’Artishow.

Le metteur en scène promet une « première intergalactique » à la salle Jean-Despréz avant de remiser le spectacle durant quelque temps, ajoute-t-il, évoquant une possible série de dates de représentations dans quelques écoles et salles de la province.

POUR Y ALLER
Chanteurs de pomme
Le dimanche 1er décembre, 14 h
Salle Jean-Despréz

Avec les informations de Jean-François Chevrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Comédie musicale