•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : le maire tente de « berner la population », selon l’opposition

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Le projet prévoit l’aménagement de plusieurs stations et pôles d’échanges.

Photo : Ville de Québec

Olivier Lemieux

Le chef de l’opposition à l’hôtel de ville croit que le maire Labeaume tente de faire « des tours de passe-passe » avec le budget du tramway. Selon Jean-François Gosselin, la facture du projet a explosé.

C’est carrément de la foutaise, a tonné le chef de Québec 21 devant les journalistes en marge du comité plénier sur le budget municipal.

Selon Jean-François Gosselin, le maire a tenté de berner la population mercredi, en confirmant plus de 50 millions en travaux le long du tracé du réseau structurant.

La facture sera entièrement assumée par la Ville puisque les infrastructures dont il est question ne sont pas directement liées au transport en commun. Selon Régis Labeaume, les chantiers auraient été lancés, tramway ou pas.

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, Jean-François Gosselin

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Québec, Jean-François Gosselin

Photo : Radio-Canada

Ce n’est pas vrai, Régis Labeaume doit dire la vérité aux citoyens!

Jean-François Gosselin

Jean-François Gosselin cite en exemple le prolongement de la rue Mendel, entre les boulevards Chaudière et Versant-Nord, au coût de 21,2 millions de dollars.

La Ville doit construire un pont d'étagement à cet endroit pour faire passer le tramway et souhaite profiter de l'occasion pour aménager deux voies pour les automobiles et une piste cyclable au même moment.

On n’aurait pas fait Mendel, a tranché le chef de l'opposition.

Il reproche également au maire Régis Labeaume d'avoir tenté de faire financer ce projet à même l'enveloppe de 3,3 milliards de dollars dédiés au réseau de transport structurant, dont 3 milliards proviennent des gouvernements provincial et fédéral.

Jean-François Gosselin estime qu'il s'agit d'un flagrant manque de respect envers un des principaux partenaires financiers de la Ville.

Projets reportés

Le chef de Québec 21 insiste: pour mener à terme le projet de tramway, la Ville va devoir reporter des investissements dans les quartiers.

Lors de l’élection partielle dans le district Neufchâtel-Lebourneuf, en décembre 2018, Régis Labeaume avait constaté l’état négligé du Centre Charles-Auguste-Savard. Il s’était engagé à faire de sa réfection une priorité.

Or, dans le nouveau Programme d'investissement quinquennal (PIQ) de la Ville, le chantier de huit millions de dollars est prévu entre 2021 et 2024.

De la même façon, l’engagement de l’administration Labeaume à chauffer les 40 piscines municipales d’ici 2020 accuse du retard.

À l’heure actuelle, environ la moitié d’entre elles sont chauffées.

C’est important de comprendre les impacts du tramway sur un paquet de projets à travers la ville, a conclu Jean-François Gosselin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale