•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Twitter revient sur sa décision de supprimer les comptes inactifs

Une photo d'un écran de téléphone montrant différentes icônes d'applications, dont celle de Twitter, au centre.

Twitter affirme suspendre son grand ménage des comptes inactifs pour décider du sort des comptes des personnes décédées.

Photo : iStock / DKart

Radio-Canada

Après avoir annoncé son intention de faire le grand ménage dans les comptes inactifs, Twitter a affirmé qu’il mettait le projet en pause, à la suite de commentaires d’internautes manifestant de l'inquiétude pour le sort des comptes de personnes décédées. 

L’entreprise avait d’abord annoncé que,dès le 12 décembre prochain, elle commencerait à supprimer les comptes auxquels personne ne s’est connecté depuis plus de six mois, dans un effort de « présenter de l’information plus fidèle et plus crédible ».

Puis, dans une déclaration publiée mercredi, elle a affirmé qu’elle allait repenser son plan afin de tenir compte des commentaires reçus à propos des comptes de personnes décédées.

« Nous avons entendu vos préoccupations à propos de l'effet qu'aurait cette action sur les comptes de personnes décédées. C’était une omission de notre part. Nous ne retirerons aucun compte inactif avant de créer une nouvelle façon pour les gens de commémorer les personnes décédées [sur Twitter]. »

Héritage numérique

En effet, plusieurs internautes avaient commenté la décision de l'entreprise, qui, selon leurs dires, reviendrait à effacer toute trace des personnes mortes de la plateforme.

« Je suis horrifiée et terrifiée à l'idée que je perdrai les traces de mon partenaire ou de mes proches qui ne sont plus. Il devrait être possible de libérer des comptes de membres sans éradiquer le travail et les paroles de ceux et celles qui ne sont plus des nôtres », a déclaré une internaute sur Twitter.

« Cela va anéantir l'héritage numérique des personnes décédées, en plus d'effacer des comptes rendus historiques », a-t-elle ajouté.

« Twitter est un outil qui permet aux gens de dire ce qu’ils pensent. Les tweets deviennent une partie de l’histoire d’une personne, ainsi qu’une partie de l’histoire du monde. Ce serait bien si les générations suivantes pouvaient chercher les tweets de certaines personnes à travers le temps  » s'est exprimé un autre internaute.

Les décès et les réseaux sociaux

Depuis 2009, Facebook offre l’option pour les proches et la famille des défunts d'entretenir leur souvenir sur la plateforme. À la suite de la présentation d’une preuve de décès (un certificat ou un avis), le profil de la personne est préservé comme tel et désigné comme compte commémoratif; on ne peut pas s’y connecter. Facebook a mis à jour le service cette année en permettant à l’entourage de publier des hommages sur le profil de la personne décédée. 

Ce sera maintenant à Twitter de décider quoi faire avec les profils de gens décédés. Dans l'intervalle, les internautes n'ont pas à s'inquiéter du sort des comptes de leurs proches qui ne sont plus.

Avec les informations de CNN, et MIT Technology Review

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Réseaux sociaux

Techno