•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver interdit les sacs et les pailles en plastique à usage unique à compter de 2020

Des sacs de plastique empaquetés et empilés.

L'interdiction entrera en vigueur le 1er janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Aubut/ CBC

Radio-Canada

Les sacs et les pailles en plastique à usage unique seront interdits dans les commerces de Vancouver à compter du 1er janvier 2020.

La motion a été adoptée à l’Hôtel de Ville mercredi soir.

Les entreprises pourront offrir des sacs en papier au coût de 15 cents durant la première année de l’interdiction. Ils coûteront ensuite 25 cents chacun.

Les pailles seront interdites à compter du mois d’avril 2020, mais il y aura quelques exceptions :

  • Les commerces doivent offrir des pailles pliables en plastique pour aider les personnes handicapées.

  • Les commerces vendant du thé aux perles auront une exemption d’un an pour trouver des solutions de rechange aux grosses pailles dont elles se servent.

Il y a de 25 à 30 millions de pailles en plastique jetées chaque année dans la ville, a déclaré le directeur municipal de Vancouver, Sadhu Johnston.

Des pailles multicolores.

Malgré l'interdiction, les commerces de Vancouver devront offrir des pailles réutilisables pour aider les personnes handicapées.

Photo : iStock

C'est un montant énorme de déchets, et on sait qu'une grande quantité de déchets aboutit dans les rues et dans les égouts, ajoute M. Johnston.

Le conseil municipal a également établi des règles concernant les couverts : ils ne seront offerts qu'à la demande de clients. Des frais de 25 cents seront appliqués aux verres à usage unique.

L’interdiction déçoit

Tous ne sont pas d’accord avec la décision de la Ville. Greg Wilson, qui est membre du Conseil canadien du commerce de détail, a fait valoir que la décision engendrerait des coûts supplémentaires pour les petites entreprises.

Cette modification de règlements municipaux offre un avantage aux grandes entreprises, a-t-il déclaré à la rencontre du conseil municipal. Je représente les grandes et les petites entreprises. Je peux dire avec certitude [que ces règlements] offrent un avantage important aux grandes entreprises, qui devrait être inacceptable aux yeux du conseil [municipal].

Avec les informations de Meera Bains

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale