•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gatinoise Fée Ann Landry à la poursuite d'une médaille à Edmonton

La patineuse artistique est sur la glace pendant un entraînement.

Fée Ann Landry à l'entraînement à Gatineau

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Elle a quitté Gatineau en quête d'un podium au Défi patinage Canada à Edmonton, sa première participation à un championnat canadien. Fée Ann Landry est en bonne position pour atteindre son objectif après le programme court.

L'adolescente de 14 ans a obtenu un pointage de 41,08 et possède une avance de près de 5 points sur sa plus proche rivale, l'Ontarienne Natasha Hewitt (36,21).

L'entraîneuse Guylaine Blouin a mentionné par courriel que sa protégée avait offert une performance sans faille sur la glace albertaine dans la catégorie prénovice.

Mme Blouin avait prédit de belles choses pour la jeune Gatinoise avant son départ. On arrive au Défi avec un arsenal qui peut nous permettre d'aspirer au podium et même peut-être de gagner, si tout va bien, a mentionné celle qui oeuvre au Club de patinage artistique de Gatineau.

« On sait très bien que la journée où elle va performer en compétition comme elle le fait en entraînement, elle va être inatteignable. »

— Une citation de  Guylaine Blouin, entraîneuse de Fée Ann Landry

Landry a exécuté le plan de match devant les juges grâce à une routine qu'elle répète depuis cinq mois déjà. Elle mise principalement sur la qualité de son patinage, mais aussi sur ses sauts pour la propulser vers le sommet.

Une de mes forces est l'entraînement, parce que ça me donne confiance, a expliqué celle qui a commencé à patiner à trois ans en Europe. Son père, Éric Landry, l'entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau, jouait au hockey professionnel là-bas.

L'ancienne danseuse a réussi à exécuter son premier triple saut à l'âge de 13 ans. Depuis, sa progression fulgurante lui a permis d'être recrutée par l'équipe B de développement du Québec et de se classer au troisième rang au niveau provincial.

Il ne lui manque qu'un seul triple à réussir dans toute la gamme des triples. Par contre, on ne les a pas tous inclus dans les programmes, parce qu'entre les réussir à l'entraînement et en compétition, c'est deux choses , ajoute Mme Blouin, qui a l'impression d'avoir un diamant brut entre les mains.

C'est une étoile pour le futur, lance l'entraîneuse, qui cite l'éthique de travail de Landry comme étant l'un de ses principaux atouts. Nous voulons nous servir de cette compétition comme d'un tremplin.

Fée Ann Landry aura l'occasion de se propulser vers le podium et peut-être même vers une victoire jeudi, alors que le programme long sera présenté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !