•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Techniques de production et postproduction télévisuelles : un nouveau programme accéléré

Des étudiants en Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière pourront joindre le marché du travail plus rapidement grâce à l’implantation d’un Diplôme d’études collégiales (DEC) de deux ans en Techniques de production et postproduction télévisuelles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des étudiants en Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière pourront joindre le marché du travail plus rapidement grâce à l’implantation d’un diplôme d’études collégiales (DEC) de deux ans en Techniques de production et postproduction télévisuelles.

Il sera donc bientôt possible pour ceux et celles qui auront complété leurs cours de formation générale de s'inscrire au nouveau programme en accéléré. Une vingtaine d'étudiants par année pourront emprunter cette voie rapide.

On est vraiment en exploration. On veut voir si ça fonctionne, si ça répond. Il faut que les étudiants aient fait leur formation générale, ce qui n'est pas rien. Mais on en a [des jeunes] qui arrivent ici et qui veulent aller plus rapidement sur le marché du travail, explique la directrice adjointe des études pour les programmes en ATM, Hélène Roberge.

La responsable estime que le nouveau parcours sera avantageux pour les étudiants provenant de l'extérieur de la région.

Hélène Roberge est en entrevue en plein cœur du Cégep de Jonquière.

La directrice adjointe des études pour les programmes en ATM, Hélène Roberge.

Photo : Radio-Canada

Le responsable de la coordination en Production et postproduction télévisuelles, Jaky Fortin, y voit notamment un incitatif financier pour les étudiants.

Le fait d’avoir davantage de cours dans quatre sessions comprimées, c'est un parcours vraiment intéressant.

Jaky Fortin, responsable de la coordination départementale en Production et postproduction télévisuelles

Cette nouveauté du Cégep de Jonquière devrait aussi permettre de mieux répondre aux demandes de l'industrie de la télévision et des effets visuels.

C'est sûr que nous, on se fait dire par l'industrie : si vous formez davantage de jeunes, ça répondrait à ce dont on a besoin comme main-d'oeuvre. Tout ce qu'on écoute au cinéma, à la télé, sur Netflix ou ailleurs, c'est le genre de projets que les étudiants, surtout ceux en composition d'effets visuels, qui est notre créneau principal, peuvent faire. Les jeunes écoutent Stranger Things, ils peuvent travailler sur Stranger Things. Ils écoutent Star Wars, ils peuvent travailler sur Star Wars, met en relief Jaky Fortin.

Éliane Carrier a un DEC en Gestion du commerce en poche. L’étudiante en troisième année aurait été une candidate parfaite pour ce nouveau parcours.

Ç’aurait été une belle occasion. C'est sûr que j'ai mis beaucoup de temps à réfléchir, avant de me lancer pour trois ans en région. En deux ans, j’aurais pris ma décision plus rapidement, croit-elle.

La première cohorte de ce nouveau parcours accéléré fera son entrée en août 2020. Le nombre d'étudiants admis en Production et postproduction télévisuelles passera donc de 125 à 145.

D'après le reportage de Julie Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation