•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manitoba, Alberta, Saskatchewan : les provinces où on tue le plus

Position d'un corps marquée au sol.

Le taux d'homicide a reculé de 4 % l'an dernier au Canada.

Photo : iStock / iStockphoto

Radio-Canada

Le Manitoba, la Saskatchewan et l'Alberta affichent les taux d'homicides les plus élevés au Canada parmi les provinces pour 2018, tout comme l'année précédente.

Au Manitoba, où on a enregistré 8 meurtres de plus en 2018, le taux d'homicide est passé de 3,53 en 2017 à 4,07 meurtres pour 100 000 habitants en 2018.

En dépit d’une baisse du taux d’homicides, la Saskatchewan a affiché le deuxième taux provincial en importance pour la deuxième année consécutive, soit un taux de 2,93 homicides pour 100 000 habitants, suivie de l’Alberta (1,88 homicide pour 100 000 habitants), explique Statistique Canada dans son rapport.

Même si l’Alberta a affiché le troisième taux d’homicides en importance parmi les provinces, il s’agit du taux le plus faible enregistré par cette province depuis 1996, précise l'agence fédérale.

Des policiers fouillent une poubelle.

Des agents de la police scientifique passent au crible une scène de meurtre dans le quartier Southdale, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada

Les territoires restent les zones où l'on tue le plus en proportion de la population. En effet, le Nunavut, les Territoires du Nord-Ouest et le Yukon affichent des taux d'homicides les plus élevés au Canada.

Dans ces territoires, les taux d'homicides atteignaient respectivement 20,8 au Nunavut, 13,5 dans les Territoires du Nord-Ouest et 7,4 au Yukon.

Baisse générale au Canada

Le taux d’homicides a reculé de 4 % en 2018 au Canada. En tout, 651 meurtres ont été déclarés au Canada l’an dernier, soit 15 de moins que l’année précédente, souligne Statistique Canada, qui établit le taux national d’homicides à 1,76 pour 100 000 habitants.

En dépit de cette baisse de 4 % du taux d’homicides au pays, le nombre de meurtres recensés au Canada est demeuré supérieur à la moyenne nationale des 10 dernières années, qui est de 1,68 homicide pour 100 000 habitants.

Des données alarmantes en Ontario

L'Ontario fait cependant exception. Le nombre d’homicides a atteint des sommets jamais vus en dans cette province, principalement dans la région de Toronto, qui a enregistré 142 meurtres à elle seule en 2018, soit 49 de plus qu’en 2017.

Il s'agit d'une augmentation de 53 % du nombre de victimes et de 50 % du taux d'homicides [dans la région de Toronto] par rapport à 2017.

Extrait du rapport « L'homicide au Canada, 2018« , Statistique Canada

La situation est telle dans la région de Toronto que le taux d’homicides y est passé de 1,51 pour 100 000 habitants en 2017 à 2,26 pour 100 000 habitants en 2018.

À l'échelle provinciale, l'Ontario a recensé 266 meurtres en 2018, soit 69 de plus qu'en 2017.

Cette augmentation importante des meurtres dans la province s'est par ailleurs répercutée sur le taux d'homicides de l'Ontario, qui est passé de 1,40 pour 100 000 habitants en 2017, à 1,86 en 2018.

Moins de meurtres au Québec depuis trois ans

Pour une troisième année de suite, le nombre de meurtres a reculé au Québec, selon Statistique Canada, qui a recensé 83 meurtres dans les provinces en 2018, soit 10 de moins qu'en 2017.

Ce qui porte à 0,99 le taux d'homicides pour 100 000 habitants en 2018. Ce nombre moins élevé de meurtres commis l'an dernier place le Québec en troisième position des provinces où on tue le moins au Canada, derrière l'Île-du-Prince-Édouard (0 homicide en 2018) et Terre-Neuve-et-Labrador (0,38 homicide pour 100 000 habitants).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Crimes et délits

Société