•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition de l'infirmier George He : « Nous gardons espoir de le retrouver vivant »

Lina He et son frère George.

Lina He et son frère George, porté disparu en Abitibi-Témincamingue.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

La soeur d'un résident de Brossard, porté disparu depuis une semaine, lance un cri du coeur pour que le public soit attentif aux moindres détails dans la foulée des recherches de la Sûreté du Québec (SQ).

Lina He vit un véritable cauchemar depuis une semaine. George, son grand frère de 29 ans, qui venait de décrocher un contrat comme infirmier dans le village de la communauté crie de Nemaska, ne s'est jamais rendu à destination.

Il ne s'est jamais présenté à l'hôtel Matagami où il avait fait une réservation pour « couper » son trajet en deux parties.

Dans la famille, nous ne sommes que deux enfants. C'est moi qui gère toutes les communications avec la Sûreté du Québec pour mes parents qui vivent des moments difficiles, souligne la jeune femme.

C'est la troisième fois que George He décroche un contrat comme infirmier dans le Nord-du-Québec. Sa famille affirme qu'il connaissait bien la route pour se rendre sur place.

C'est quelqu'un qui aurait pris la peine de nous envoyer une vidéo ou un message texte pour nous avertir qu'il était arrivé en sécurité. Personne n'a eu le moindre signe de vie de sa part depuis son départ la semaine dernière, ajoute-t-elle.

Les recherches se poursuivent

La Sûreté du Québec basée à Val-d'Or a confirmé à la famille He que les recherches allaient se poursuivre aujourd'hui.

En plus des recherches effectuées par des membres de la communauté crie, il y aura un survol par hélicoptère, étant donné que les conditions sont favorables jusqu'à 13 h. Une tempête de neige est attendue par la suite en journée.

Lundi, la SQ a retrouvé la camionnette du disparu, une Nissan Frontier 2019 de couleur noire, sur une route entre Amos et Matagami, près de la rivière de l'Esturgeon. Mais aucune trace de l'homme de 29 ans.

Son véhicule était enlisé sur un pont de fortune qui reliait deux routes forestières. Les policiers nous ont dit qu'une motoneige aurait pu franchir le pont, mais pas un véhicule. S'il a tenté d'aller chercher de l'aide, il a pu se déplacer quelques jours. Mais personne ne peut savoir dans quelle direction exactement, précise Lina He.

La Sûreté du Québec envoie également des patrouilleurs vérifier des camps de chasse à proximité où il y a normalement des provisions

Le temps joue contre nous. On s'accroche à l'espoir que le réseau cellulaire est non fonctionnel dans ce secteur et qu'il puisse avoir trouvé refuge. Il y aurait des camps de chasse aux 2 kilomètres environ, dit la jeune femme.

Appel à l'aide

La jeune femme est bien consciente que le temps est désormais le principal défi dans les recherches. Elle remercie la SQ pour les efforts déployés sur le terrain depuis une semaine. Les Forces armées canadiennes ont également été mises à contribution dans les derniers jours.

J'aimerais de tout coeur que les gens en Abitibi et de la communauté crie soient attentifs aux moindres détails sur le terrain. Le moindre indice peut nous aider à retrouver mon frère vivant. La zone de recherche est très vaste. Nous avons besoin de tout le monde dans les circonstances pour aider la police dans ses recherches sur le terrain, conclut-elle.

Informations sur George He :

  • Il mesure 6 pi 1 po (1,85 m)
  • Il pèse 200 lb (91 kg)
  • Il a un tatouage de cartes à jouer sur le bras gauche.
  • La dernière fois qu’il a été vu, il portait un t-shirt noir, un pantalon foncé ainsi qu'une casquette grise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Disparition

Justice et faits divers