•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le restaurant Bel-Air à Cap-Pelé détruit par un incendie

Une pelle mécanique abat les ruines calcinées.

Il ne reste que des ruines du restaurant Bel-Air.

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Radio-Canada

Un incendie qui s’est déclaré en pleine nuit dans le restaurant Bel-Air, à Cap-Pelé, au Nouveau-Brunswick, a ravagé l’établissement, mais personne n’a été blessé.

Il n’y avait personne à l’intérieur, assure le chef pompier de Cap-Pelé, Ronald Cormier.

Les pompiers de Cap-Pelé ont reçu un appel signalant l’incendie vers 3 h 10, précise-t-il.

C’était pas mal de grosses flammes. On a sauvé les bâtisses juste à côté. Le [foyer de soins] en arrière, ça, tout est beau. Ils ont été appelés pour dire : "Préparez-vous pour sortir." Le feu est pas mal tout éteint. Ç’a bien été, explique M. Cormier.

Ronald Cormier les bras croisés devant une rangée de casques et d'uniformes de pompiers accrochés sur un mur.

Le chef de la brigade des pompiers de Cap-Pelé, Ronald Cormier.

Photo : Radio-Canada / Guy R. LeBlanc

Des brigades voisines, dont celles de Port-Elgin et de Beaubassin-Est, ont prêté main-forte à celle de Cap-Pelé. Une quarantaine de pompiers sont intervenus, estime Ronald Cormier, mais le restaurant est tout brûlé.

La cause du sinistre n’est pas encore établie. Le prévôt des incendies va faire une enquête, selon Ronald Cormier.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Des images de l'incendie qui a ravagé le restaurant Bel-Air à Cap-Pelé, N.-B.

Une série d'incendies préoccupants

Il s’agit du troisième incendie récent à ce restaurant, selon le maire Serge Léger.

Au printemps, il y a quelque chose qui est arrivé. Il a manqué passer au feu. Ils ont commencé à le réparer. Il a encore presque passé au feu, et là, hier soir, il a passé au feu. J’ai parlé au chef pompier, mais ils sont encore au feu. Je vais parler au prévôt des incendies. On va essayer de savoir ce qui est arrivé-là, affirme le maire.

De grandes flammes sortent du toit de l'édifice

Un feu a ravagé le restaurant Bel-Air dans la nuit de mardi à mercredi.

Photo : Gracieuseté

Un autre feu a détruit ce mois-ci un ancien foyer de soins dans le village. En février, une usine de l'entreprise Cape Bald Pakers a aussi brûlé.

Nous sommes très inquiets. J’en ai parlé à mon chef pompier. Le prévôt des incendies doit nous faire un rapport pour savoir quelle direction prendre. Est-ce que ce sont des feux électriques ou des incendies criminels? On veut des réponses pour prendre les bonnes actions pour la sécurité des gens du village, ajoute Serge Léger.

Avec les renseignements de Jean-Philippe Hughes et de l'émission radiophonique La Matinale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !